Jump to content

Fabriqué en Dordogne


Recommended Posts

Il y a 8 heures, Nean dhertal a dit :

Je n'ose même plus bander mes arcs tellement c'est sec,ils faisait comment nos ancêtres?

Je vais faire une démo d'archerie aujourd'hui (en costume médiéval) dans un château et j'appréhende de me servir des arcs à cause de la chaleur. Mais un petit rafraîchissement est quand même arrivé depuis l'ouest cette nuit (et le taux d'hygrométrie a du remonter).

Nos ancêtres devaient être confrontés à ce genre d'aléas également pour des causes inverses (pluies incessantes causant une hygrométrie importante avec perte de rendement d'arcs devenus trop mous et générant du suivi de corde après usage d'où perte d'efficacité à la chasse et/ou la guerre)(et les arcs composites étaient également affectés du fait des colles organiques qui sont sensibles à l'hygrométrie). 

Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Le Paresseux a dit :

Je vais faire une démo d'archerie aujourd'hui (en costume médiéval) dans un château et j'appréhende de me servir des arcs à cause de la chaleur. Mais un petit rafraîchissement est quand même arrivé depuis l'ouest cette nuit (et le taux d'hygrométrie a du remonter).

Nos ancêtres devaient être confrontés à ce genre d'aléas également pour des causes inverses (pluies incessantes causant une hygrométrie importante avec perte de rendement d'arcs devenus trop mous et générant du suivi de corde après usage d'où perte d'efficacité à la chasse et/ou la guerre)(et les arcs composites étaient également affectés du fait des colles organiques qui sont sensibles à l'hygrométrie). 

Je te souhaite bon courage,en costume...

C'est souvent ce qui ne plaît pas aux archers "traditionnels",quand je leur parle de variation de rendement,mais la,de ma petite expérience,je sens mes arcs devenir fragiles ces derniers jours.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, lefred a dit :

comme les escargots montaient par les pieds en alu j'ai mis une gamèle d'eau sous chaque pied, en milieu de journée impossible d'approcher il y a une centaine de guêpes en tout temps qui viennent boire.

Frotte les pieds de table avec de l'ail, ou remplace l'eau des gamelles par du marc de café :23:

Les guêpes... Piqué 2 fois hier, dont une dans une narine ! :19:

Il y a 12 heures, lefred a dit :

Pour l'arc qui a cassé il faut vraiment faire attention avec ses chaleurs, on atteint des taux d'humidité relative jamais vu avec dans certains endroits des valeurs à 10%...

C'est ça. Les fibres de bois trop sèches deviennent fragiles en traction : dos qui casse. Notons qu'en même temps le ventre devient plus résistant en compression mais ça nous fait une belle jambe.

Il y a 11 heures, Nean dhertal a dit :

Je n'ose même plus bander mes arcs tellement c'est sec,ils faisait comment nos ancêtres?

Conserver les arcs dans un coin un peu plus humide de la grotte ? En chasse, humecter le dos de l'arc régulièrement ? Privilégier la pêche et la cueillette plutôt que la chasse ?  :happy:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Corbeau a dit :

Conserver les arcs dans un coin un peu plus humide de la grotte ? En chasse, humecter le dos de l'arc régulièrement ? Privilégier la pêche et la cueillette plutôt que la chasse ?  :happy:

Oui un conseil avisé,ils avaient heureusement plusieurs cordes à leurs arcs,pour survivre dans un monde qui est devenu le nôtre.

Link to comment
Share on other sites

Il me semble que les Indiens de Californie, d'Arizona et du Nouveau Mexique n'avaient pas ces problèmes, pourtant il y fait chaud.

Je ne sais plus quel facteur d'arcs US conseille de mettre les arcs renforcés tendons dans une voiture en plein cagnard, il parait qu'ils deviennent des lance-rockets.

Certains mettent leurs arcs encordés au soleil avant de les armer progressivement jusqu'à atteindre l'allonge de tir (ca me parait judicieux).

Encore un mot: les anciens ne survivaient pas dans ce monde, ils y vivaient.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

je viens de re-lire presque tout le sujet

quelques remarques

le rouissage des orties est délicat à cause de la montée rapide du taux d'acidité qui bouffe tout, les jardiniers se servent de ce bouillon de culture comme engrais

pour rouir, privilégier une eau courante à de l'eau stagnante; l'eau courante va d'abord détruire puis emporter l'enveloppe externe avant d'attaquer les fibres centrales

l'humidité contenue dans les bois y reste si le bois est graissé ou ciré; ainsi l'eau contenue dans les fibres y reste et ne gèle pas en hiver (le suif est préhistocompatible)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, chasseur fou 25 a dit :

le rouissage des orties est délicat à cause de la montée rapide du taux d'acidité qui bouffe tout, les jardiniers se servent de ce bouillon de culture comme engrais

pour rouir, privilégier une eau courante à de l'eau stagnante; l'eau courante va d'abord détruire puis emporter l'enveloppe externe avant d'attaquer les fibres centrales

l'humidité contenue dans les bois y reste si le bois est graissé ou ciré; ainsi l'eau contenue dans les fibres y reste et ne gèle pas en hiver (le suif est préhistocompatible)

Merci pour les infos,pour l'ortie ta méthode semblerai être la plus efficace,je vais l'essayer rapidement,je les coupe près de la rivière.

Hier,j'ai sorti un arc traité il y a longtemps a l'huile de lin chaude, j'ai effectivement constaté, même si j'étais pas très confiant qu'il avait garder,comme une meilleure élasticité.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, chasseur fou 25 a dit :

le rouissage des orties est délicat à cause de la montée rapide du taux d'acidité qui bouffe tout, les jardiniers se servent de ce bouillon de culture comme engrais

Le rapport Carbone/Azote (le C/N) joue aussi énormément, plus c'est azoté plus ça se décompose vite, je fais du purin d'ortie depuis plus de 10 ans (remplir un sceau d'ortie et couvrir d'eau) et à plus de 25° ça prend entre 4 et 8 jours pour que la fermentation soit complète et les orties forment une mélasse inextricable.

Pour le rouissage de l'ortie ce site semble savoir de quoi il parle mais je ne l'ai pas testé personnellement... à voir.

https://wiki.lowtechlab.org/wiki/Extraction_de_la_fibre_d'ortie

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Nean dhertal a dit :

pour rouir, privilégier une eau courante à de l'eau stagnante; l'eau courante va d'abord détruire puis emporter l'enveloppe externe avant d'attaquer les fibres centrales

Cela rejoint une de mes remarque précédente ainsi que mes souvenir d'enfance. Le rouissage du chanvre était fait dans un petit ruisseau dans le lit duquel les agriculteurs avaient creusé des sortes de fosses dans lesquelles le chanvre était placé lesté par des pierres. Ces fosses étaient par ailleurs propices à la pêche mais on nous mettait en garde pour les baignades organisées dans ce ruisseau l'été. 

Edited by Picpic45
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, PEDRO a dit :

Encore un mot: les anciens ne survivaient pas dans ce monde, ils y vivaient.

J'aime beaucoup l'idée. C'est vrai mais à nuancer. On a certainement perdu beaucoup de principes qui allaient de soi, jadis. Dans bien des cas les anciens vivaient, certes, mais dans des conditions que ne supporteraient pas la plupart des gens d'aujourd'hui - dont les besoins sont, il est vrai, devenus assez artificiels. Le paradis perdu est un mythe mais parfois (douceur du climat, harmonie avec une nature intacte, abondance et stabilité des ressources, établissement et maintien d'une société juste, etc) pas loin de la réalité.

Link to comment
Share on other sites

C'est sûr que ce n'était pas rose tous les jours, mais quand on ne connaît que ca, hein?

c'était les plus costauds (et les plus chanceux) qui survivaient....

D'ailleurs, sans aller jusqu'à l'époque des cavernes, je me demande combien de nos vaillants guerriers supporteraient les conditions de vie des soldats de 14-18 (et je ne parle pas des pluies d'obus, fréquentes à l'époque))

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, PEDRO a dit :

C'est sûr que ce n'était pas rose tous les jours, mais quand on ne connaît que ca, hein?

c'était les plus costauds (et les plus chanceux) qui survivaient....

D'ailleurs, sans aller jusqu'à l'époque des cavernes, je me demande combien de nos vaillants guerriers supporteraient les conditions de vie des soldats de 14-18 (et je ne parle pas des pluies d'obus, fréquentes à l'époque))

Maintenant on porte plainte parceque des soldats sont mort en opération...embuscade d'usbin en Afghanistan....attention, aucun reproche de ma part aux familles qui le font.

Juste un constat, la mort, la douleur n'a plus le droit de citer dans notre société "moderne"

Link to comment
Share on other sites

embuscade d'usbin en Afghanistan...

Il y a eu des points noirs pas clairs dans cette histoire.

Il est certain qu'on peut perdre du monde dans une opération, mais quand il y a suspicion d'erreur, voire de faute, il convient de faire une enquête,

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Bon,après l'arc et sa corde,j'en viens à l'element essentiel...la flèche.

J'ai enfin eu le temps de faire ma première flèche 100% Périgord,tout a été récolté dans les alentours proches, silex,bois,fibres,plumes,etc...

La flèche est en cornouiller,tiens!comme l'arc.

Pointe en silex noir taillé pas trop agressif dans le but d'éventuellement servir sur des cibles de parcours,je sais pas trop...

Collée avec un mélange de résine de conifère,charbon de bois et latex de figuier.

Ligaturée avec une fine bande humidifiée de peau crue de silure,ça a l'air bien costaud une fois sec.

silex5.jpg

silex1.jpg

Edited by Nean dhertal
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Les plumes de coqs du terroir(paix a leur âme) ont été présentées et pointées a la colle de résine et charbon,puis ligaturées avec de la corde de tilleul,je remercie au passage le paresseux et toutes les personnes qui ont été de très bon conseil pour faire avancer mon apprentissage dans l'utilisation des fibres vegetales.

Et après quelques essais,il semble que la peau de silure soit efficace pour la finition et pour recouvrir le rachis des plumes pour protéger la main.

Avec aussi un peu de colle de résine et peau de silure pour renforcer l'encoche.

silex7.jpg

Edited by Nean dhertal
Link to comment
Share on other sites

L'ensemble à été testé avec la corde de yucca,la flèche est plutôt bien spinée, les sensations sont excellentes,je suis bien content du résultat,c'est vraiment un immense plaisir d'essayer de reproduire a mon petit niveau ce savoir ancestral.silex2.jpg

Link to comment
Share on other sites

Ravi si nos échanges sur ce forum ont été constructifs (mais c'est surtout toi qui bosse :wink:)... J'aime bien la présentation que tu fais de tes créations avec la souche en arrière-plan :original:... J'ai l'impression que tu as rainuré le fût de la flèche pour davantage de rigidité, non ?

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Le Paresseux a dit :

J'aime bien la présentation que tu fais de tes créations avec la souche en arrière-plan :original:...

Oui ! :icon_super:

Le 24/07/2022 à 18:14, Nean dhertal a dit :

Les plumes de coqs du terroir(paix a leur âme) ont été présentées et pointées a la colle de résine et charbon,puis ligaturées avec de la corde de tilleul,je remercie au passage le paresseux et toutes les personnes qui ont été de très bon conseil pour faire avancer mon apprentissage dans l'utilisation des fibres vegetales.

Et après quelques essais,il semble que la peau de silure soit efficace pour la finition et pour recouvrir le rachis des plumes pour protéger la main.

Avec aussi un peu de colle de résine et peau de silure pour renforcer l'encoche.

Bravo pour tous ces essais et merci de les partager ici. Tu me sembles plus Sapiens que Néandertal, au fait :happy: (même si je respecte au plus haut point Néandertal dont nous partageons l'ADN semble-t-il)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Le Paresseux a dit :

J'ai l'impression que tu as rainuré le fût de la flèche pour davantage de rigidité, non ?

J'ai toujours cru que c'était pour évacuer l'humidité du bois.Je trouve que ça donne un effet rustique a l'ensemble.

Il y a 2 heures, Corbeau a dit :

Bravo pour tous ces essais et merci de les partager ici. Tu me sembles plus Sapiens que Néandertal, au fait :happy:

Merci,le partage me semble essentiel,j'ai appris tellement de choses en lisant vos propres expériences,qu'il me semble naturel de partager les miennes.

Neandhertal,c'est un état d'esprit,une sensibilité brute dans laquelle se cache une certaine délicatesse.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Nean dhertal a dit :

J'ai toujours cru que c'était pour évacuer l'humidité du bois

Non, c'est pour plus de rigidité, mais rainurer ne suffit pas,  il faut passer les rainures au feu afin de rendre les deux " rives" des rainures plus dures et donc l'ensemble de la flèches plus rigide.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, PEDRO a dit :

Non, c'est pour plus de rigidité, mais rainurer ne suffit pas,  il faut passer les rainures au feu afin de rendre les deux " rives" des rainures plus dures et donc l'ensemble de la flèches plus rigide.

Merci pour l'info,donc si ma flèche me semble trop souple, j'emploie cette technique pour la rigidifier?

Je fais tester,je vais me faire quelques flèches ces prochains jours.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Nean dhertal a dit :

Merci pour l'info,donc si ma flèche me semble trop souple, j'emploie cette technique pour la rigidifier?

Je fais tester,je vais me faire quelques flèches ces prochains jours.

En fait les Amérindiens faisaient ca pour que les flèches restent droites après avoir été redressées à la chaleur.Je ne suis pas sûr que ca ait un effet tangible sur la souplesse.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, PEDRO a dit :
Il y a 9 heures, Nean dhertal a dit :

J'ai toujours cru que c'était pour évacuer l'humidité du bois

Non, c'est pour plus de rigidité, mais rainurer ne suffit pas,  il faut passer les rainures au feu afin de rendre les deux " rives" des rainures plus dures et donc l'ensemble de la flèches plus rigide.

La plupart des flèches Amérindiennes des siècles passés, en cornouiller , encore visibles dans des musées ou des collections privées aux USA sont rainurées de 3 stries profondes de 1,5 à 2 mm environ, longitudinales, droites ou qui ondulent le long du fût. Elles ressemblent à des fissures d’éclatement dues au gel caractéristiques du bois de chauffe qui se fissure au fil du temps par choc thermique grâce à l’eau contenue dans le bois.

Photo9-scaled-e1628941546860.jpg

Ces rainures ou fissures intentionnelles vont permettre au bois de sécher sur certaines parties humides, plus en profondeur. Elles travaillent comme des puits d’évacuation qui vont, qui plus est, subir un traitement à la chaleur, accélérant ainsi l’évaporation.

Photo10-scaled-e1628942232819.jpg

A ce stade, le taux d’humidité contenu dans les flèches s’est réduit considérablement. Ce processus diminue le diamètre, le poids du fût et lui octroie davantage de rigidité.

Cette action de « torréfier le bois » apportera un véritable bouclier protecteur contre l’humidité, bien plus que n’importe quelle protection moderne ou ancienne.

Les arêtes, crées de part et d’autre de chaque rainure, durcies à la flamme, apportent un soutien supplémentaire au maintien de l’aspect rectiligne de la flèche.

Après ces différentes étapes, la haute densité naturelle propre au cornouiller est augmentée.

 

extrait tiré de: https://www.arc-bois-chasse.fr/fleches-en-cornouiller/

Du coup je pense que les rainures rigidifient et contribuent au séchage en profondeur du cornouiller.

Sinon bravo pour ses flèches, la technique et leur présentation.😉

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...