Jump to content

Picpic45

Membres
  • Posts

    680
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

Everything posted by Picpic45

  1. Il existe également un fil transparent plutôt fin qui s'utilise pour les tranche fil des cordes d'arc à poulies au niveau des cames.
  2. Pourtant, cela fait partie des méthodes d'entraînement pour se concentrer sur la posture, l'ancrage, la libération de corde ...
  3. Pour ce qui est de l'oeil directeur, le problème ne se pose plus lorsque la visée se fait en gardant les 2 yeux ouverts et il n'y a aucune obligation à fermer un oeil pour viser avec sa pointe de flèche et encore moins en tir instinctif.
  4. Ce type de lunettes est-il autorisé en compétition de tir à l'arc ?
  5. D'après le visuel de la vidéo, il semblerait que pour l'arc "hybride corne -FDV", la fibre constitue le dos de l'arc sur toute la longueur des branches (hors siyahs) alors que la corne n'est présente que sur une partie du ventre.
  6. Bonjour, l'indication du spine en livres (40/45#) est celle habituellement utilisée pour les futs ou les flèches en bois ou bambou. Pour les futs en carbone, l'indication est un chiffre qui correspond à la valeur de la déformation sous une contrainte standard. Plus le chiffre est élevé, plus la flèche est souple et inversement. Dans ton cas, le "bon" spine doit être de l'ordre de 700 ou 600 mais c'est également fonction du poids des pointes qui équiperont tes flèches et de leur longueur. Ce n'est pas un conseil facile à donner de façon précise.
  7. Il suffit d'avoir eu l'occasion d'utiliser un simple poignard et une dague rainurée pour achever un animal pour observer la différence. Idem avec un trocart ou même une seringue pour les prise de sang. De là à extrapoler pour les flèches des indiens ... Maintenant, cette présence de rainures forme également ce que l'on nomme un "profilé" dans le domaine de la résistance des matériaux à la flexion. Ou comment obtenir plus de rigidité avec moins de matière et donc moins de poids. Il faut concentrer la matière le plus loin possible du centre de gravité de la section.
  8. Cela rejoint une de mes remarque précédente ainsi que mes souvenir d'enfance. Le rouissage du chanvre était fait dans un petit ruisseau dans le lit duquel les agriculteurs avaient creusé des sortes de fosses dans lesquelles le chanvre était placé lesté par des pierres. Ces fosses étaient par ailleurs propices à la pêche mais on nous mettait en garde pour les baignades organisées dans ce ruisseau l'été.
  9. Il s'agit ici du rouissage "au sol" mais le rouissage peut également se faire par immersion dans un bassin ou un cours d'eau. Lorsque j'étais enfant, c'est de cette façon que le chanvre était traité avant de subir les étapes suivantes d'extraction et de traitement des fibres. Un rouissage trop prolongé affaibli la résistance des fibres.
  10. La courbe poids/allonge met en relation l'augmentation de la puissance de l'arc au fur et à mesure que l'allonge augmente. Voici par exemple les courbes pour les branches d'arc classique de la marque uukha (Xcurve,S-curve, curve). Pour une même puissance pour l'allonge finale, la sensation sera très différente avec ces 3 profils différents.
  11. La taille de l'arc intervient surtout sur la "sensation" de souplesse en fin d'allonge mais il faut aussi tenir compte du profil de l'arc et de la courbe poids/allonge.
  12. Aucun problème d'affichage chez moi quel que soit le navigateur.
  13. Mettre tous les "fonctionnaires" dans le même sac c'est du même niveau d'absurdité que de considérer "les chasseurs" (dans leur globalité) comme des ivrognes assoiffés de sang. Juste une petite remarque d'un chasseur et fonctionnaire. Mais j'aurais peut être du écrire d'un pochtron sanguinaire grassement payé à ne rien faire de ses journées.
  14. Compte tenu de la position de l’œil, le dispositif de visée doit se situer au dessus de la poignée et non pas à son niveau comme sur le schéma. De plus, il y a aussi un problème de latéral. Pour viser avec ce type d'arc, il y a deux façons de faire : - soit utiliser la pointe de flèche comme repère et faire varier soit sa prise de corde (pianotage), soit la hauteur de l'ancrage au visage (face walking) en fonction de la distance. - soit utiliser des repères en bordure de branche supérieure. Mais le mieux reste encore de ne pas viser (Tir instinctif) donc pas besoin de viseur et avec la pratique et l'entraînement on peut être aussi précis qu'avec un viseur sur un arc "moderne".
  15. Même si ce n'est pas parfaitement comparable, la nature a "inventé" les tiges creuses et l'industrie les tubes et profilé (T, U, , ...). Moins de matière et de poids pour une plus grande rigidité. Notion physique de moment d'inertie et de centre de gravité de la matière. Je pense que c'est une façon d'équilibrer les efforts en compression du ventre et en élongation du dos qui va un peu plus loin que les formes habituelles en D ou avec un dos et un ventre de largeurs différentes ou encore pour les composites des matériaux différents empilés.
  16. Un regard extérieur est souvent utile, ou encore son propre regard mais avec un miroir ou une vidéo. On ne ressent pas toujours les choses correctement surtout si de "mauvaises habitudes" on été prises même si s'affranchir de la visée en fermant les yeux peut en effet aider.
  17. Les impacts répertoriés sont ceux sur les os. Rien ne dit si d'autres flèches ont pu atteindre des tissus mous. Il semblerai que les tirs aient été effectués par l'arrière.
  18. En compétition de parcours (Campagne, Nature, 3D), les cibles les plus proches peuvent être à 5 m et ce ne sont pas pour autan les plus faciles.
  19. Peut être également que ton détalonnage est mieux adapté avec tes nouveaux futs d'un diamètre supérieur.
  20. Peut être que ce genre de "joujou" pourrait te faire franchir le pas ... https://go.mjm.naturabuy.fr/lnk/AVcAAEgpeA0AAcXGtW4AAAKuWLEAAAAAeN8AAFIoAA0RaABh2SqpxWDl-o3PSgy4Z2NyYnNFyAAM_0M/3/6eZcRh4Ef9bLdTsVK9vPZQ/aHR0cHM6Ly93d3cubmF0dXJhYnV5LmZyL3Rlc3QtYXJiYWxldGUtcGNwLWFpcnNhYmVyLXVtYXJleC1lc3NhaS00OTc4Lmh0bWw_dXRtX3NvdXJjZT1OTCZ1dG1fbWVkaXVtPWVtYWlsJnV0bV9jYW1wYWlnbj0yMDIyMDEwOF9FZGl0bw
  21. Moi, j'utilise le taille crayon mais uniquement pour les pointes à fond conique et pas pour les pointes à fond plat. Parfois, je chauffe la pointe à visser ce qui provoque une très légère dilatation et permet au pas de vis interne de la pointe de mieux entailler le bois. J'ai également un outil spécial pour faire le pas de vis à l'extrémité du fut mais je ne l'utilise pas trop car le visage est facilité mais du coup, je dois coller mes pointes, ce que je ne fais pas en général.
  22. IL s'agit bien des plumes d'un pigeon ramier et non pas de celles d'une pie.
  23. Pour moi, la notion de flèches "surspinées" n'a pas de sens dans ton cas. Si l'arc (mais surtout l'archer) tire bien, c'est à dire groupé et au bon endroit, c'est que les flèches sont adaptées, le band correct, le point d'encochage bien positionné (quelles que soient les mesures relevées). Par contre si tu es droitier et que tes flèches arrivent à gauche de l'endroit visé, elles sont en effet trop raides. Et inversement si elles arrivent à droite de l'endroit souhaité. Pour le tillering, ma référence consiste a avoir une visée qui ne monte pas et ne descend pas non plus lorsque j'arme mes arcs. Donc, le tiller mesuré en statique sur un band d'équilibrage ne reflète pas ce qui se passe lorsque ce sont deux mains qui tiennent l'arc et la corde. La prise de grip est propre à chaque archer et l'appui peut varier au cours de l'armement avec l'augmentation de la puissance. Idem avec la prise de corde, avec un gant ou une palette ou encore un décocheur ou un anneau de pouce. Petite question : Comment mesures tu le tiller à pleine allonge ?
  24. Le raisonnement est logique mais le point d'encochage peut être modifié ensuite (détalonnage) et lorsque la libération de corde se fait de façon manuelle et variable selon la prise de corde pour chaque archer, cela ne correspond plus exactement aux conditions qui sont celles sur le banc d'équilibrage. De plus, ce n'est pas parce que, à l'allonge, la traction sur chaque branche est la même au niveau de la puissance (25#) que la vitesse de retour sera identique, chaque branche ayant ses propres caractéristiques mécanique dans un matériau complexe comme du bois brut. Dans le même ordre d'idée, au niveau des flèches, il y a un spine "statique" et un spine "dynamique" pour une même flèche. Le spine dynamique étant différent pour une même flèche, selon l'arc utilisé et l'archer qui utilisera cette flèche sur cet arc.
  25. Oui, un arc évolutif d'une marque reconnue va plutôt se situer dans les 350 à 400€. Pour un budget de 150 - 200 €, il faudrait se tourner vers de l'occasion (et encore c'est vraiment peu). Pour un débutant, c'est un peu la loterie. Il faudrait vraiment pouvoir se faire conseiller par une personne de confiance et expérimentée. Pour le réglage d'un arc évolutif, même si le changement d'allonge et de puissance est assez simple et ne demande pas de presse, il y a d'autres réglages importants sur un arc à poulies (synchro, cam lean, ...) qui eux demandent une bonne connaissance et du matériel spécifique si on veut le faire soi même sans passer par une archerie ou un club. Donc si l'archer est dans une structure capable de lui apporter l'aide technique dont il aura besoin pour son choix et l'utilisation de son matériel, un achat peut être fait assez rapidement avec ce type d'arc. Surtout pas avec un arc très pointu et peu modulable.
×
×
  • Create New...