Jump to content

Picpic45

Membres
  • Posts

    661
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19

Everything posted by Picpic45

  1. Peut être que ce genre de "joujou" pourrait te faire franchir le pas ... https://go.mjm.naturabuy.fr/lnk/AVcAAEgpeA0AAcXGtW4AAAKuWLEAAAAAeN8AAFIoAA0RaABh2SqpxWDl-o3PSgy4Z2NyYnNFyAAM_0M/3/6eZcRh4Ef9bLdTsVK9vPZQ/aHR0cHM6Ly93d3cubmF0dXJhYnV5LmZyL3Rlc3QtYXJiYWxldGUtcGNwLWFpcnNhYmVyLXVtYXJleC1lc3NhaS00OTc4Lmh0bWw_dXRtX3NvdXJjZT1OTCZ1dG1fbWVkaXVtPWVtYWlsJnV0bV9jYW1wYWlnbj0yMDIyMDEwOF9FZGl0bw
  2. Moi, j'utilise le taille crayon mais uniquement pour les pointes à fond conique et pas pour les pointes à fond plat. Parfois, je chauffe la pointe à visser ce qui provoque une très légère dilatation et permet au pas de vis interne de la pointe de mieux entailler le bois. J'ai également un outil spécial pour faire le pas de vis à l'extrémité du fut mais je ne l'utilise pas trop car le visage est facilité mais du coup, je dois coller mes pointes, ce que je ne fais pas en général.
  3. IL s'agit bien des plumes d'un pigeon ramier et non pas de celles d'une pie.
  4. Pour moi, la notion de flèches "surspinées" n'a pas de sens dans ton cas. Si l'arc (mais surtout l'archer) tire bien, c'est à dire groupé et au bon endroit, c'est que les flèches sont adaptées, le band correct, le point d'encochage bien positionné (quelles que soient les mesures relevées). Par contre si tu es droitier et que tes flèches arrivent à gauche de l'endroit visé, elles sont en effet trop raides. Et inversement si elles arrivent à droite de l'endroit souhaité. Pour le tillering, ma référence consiste a avoir une visée qui ne monte pas et ne descend pas non plus lorsque j'arme mes arcs. Donc, le tiller mesuré en statique sur un band d'équilibrage ne reflète pas ce qui se passe lorsque ce sont deux mains qui tiennent l'arc et la corde. La prise de grip est propre à chaque archer et l'appui peut varier au cours de l'armement avec l'augmentation de la puissance. Idem avec la prise de corde, avec un gant ou une palette ou encore un décocheur ou un anneau de pouce. Petite question : Comment mesures tu le tiller à pleine allonge ?
  5. Le raisonnement est logique mais le point d'encochage peut être modifié ensuite (détalonnage) et lorsque la libération de corde se fait de façon manuelle et variable selon la prise de corde pour chaque archer, cela ne correspond plus exactement aux conditions qui sont celles sur le banc d'équilibrage. De plus, ce n'est pas parce que, à l'allonge, la traction sur chaque branche est la même au niveau de la puissance (25#) que la vitesse de retour sera identique, chaque branche ayant ses propres caractéristiques mécanique dans un matériau complexe comme du bois brut. Dans le même ordre d'idée, au niveau des flèches, il y a un spine "statique" et un spine "dynamique" pour une même flèche. Le spine dynamique étant différent pour une même flèche, selon l'arc utilisé et l'archer qui utilisera cette flèche sur cet arc.
  6. Oui, un arc évolutif d'une marque reconnue va plutôt se situer dans les 350 à 400€. Pour un budget de 150 - 200 €, il faudrait se tourner vers de l'occasion (et encore c'est vraiment peu). Pour un débutant, c'est un peu la loterie. Il faudrait vraiment pouvoir se faire conseiller par une personne de confiance et expérimentée. Pour le réglage d'un arc évolutif, même si le changement d'allonge et de puissance est assez simple et ne demande pas de presse, il y a d'autres réglages importants sur un arc à poulies (synchro, cam lean, ...) qui eux demandent une bonne connaissance et du matériel spécifique si on veut le faire soi même sans passer par une archerie ou un club. Donc si l'archer est dans une structure capable de lui apporter l'aide technique dont il aura besoin pour son choix et l'utilisation de son matériel, un achat peut être fait assez rapidement avec ce type d'arc. Surtout pas avec un arc très pointu et peu modulable.
  7. Sur le fond, je suis d'accord avec les remarques précédentes sur le fait de différer l'achat de son premier arc le temps d'avoir quelques bases permettant d'affiner son choix. Maintenant, et par expérience, les arcs à poulies évolutifs qui offrent la possibilité du réglage de l'allonge et de la puissance dans une grande fourchette et sans presse sont très bien justement pour trouver les réglages qui conviennent le mieux pour débuter et les faire évoluer avec sa progression. Ce sont des arcs précis et tolérants qui sont souvent critiqués à tord selon moi.
  8. Oui, ce n'est pas ceux là qui sont parfois "pénibles", bien au contraire. Je ne sais pas où tu as pu lire cela dans le fil de la discussion. Après, derrière le mot "grave" tout le mode n'y met pas obligatoirement la même chose. Lorsque j'ai écrit "bienvenu dans le monde de la compétition", il n'y avait aucun second degré dans cette phrase. Oui, la confrontation, la compétition et ses exigences, c'est formateur. Sans connaître supvend , je pense qu'il s'agit de quelqu'un qui est soucieux de s'améliorer en permanence et je ne peux que l'encourager dans sa démarche de prise de licence et de tir en salle auprès d'autres archers. C'est juste le message que je voulais lui faire passer.
  9. Personne n'a dit cela. Et certainement pas moi dans le message précédent. Bien sûr que l'on cherche à "faire des points" et d'atteindre le meilleurs score. Il faut juste que cela reste un chalenge sportif (sans tricherie) et non pas la guerre avec son voisin de pas de tir. On ne joue pas sa vie. Même si la terminologie de "duel" fait partie du vocabulaire de certains championnats. Pour être honnête moi également, j'aime la compétition sous toutes ses formes (salle, extérieur, parcours, ...) et avec tous types d'arc (compound, nu, chasse, droit, ...) mais l'ambiance n'est pas toujours celle que j'apprécie sur certaines compétitions.
  10. Bravo. Bienvenue dans le monde de la compétition. Il suffit de ne pas se prendre la tête, ne pas être obsédé par le résultat et c'est sympa également, même pour du tir en salle. Continu à te faire plaisir avec le même état d'esprit qui est le tien. Cool ! comme dit Delphine.
  11. Idem pour moi. Pour les "contre visée" avec la pointe de flèche pour les distances supérieures au but en blanc, si il y a un repère visuel sur la butte de tir ou un grand blason en tir en campagne, cela reste correct par contre si ce n'est pas le cas cela devient plus compliqué comme en tir nature sur certains "grands gibiers" à 40m. A l'entraînement, chez moi, comme j'ai mes repères, je n'ai pas trop de problème pour faire des belles flèches à 50m avec une belle parabole pour la trajectoire de la flèche.
  12. En compétition FFTA comme FFTL, la catégorie "arc trad" n'existe pas. Il est donc difficile de répondre à ta question de façon précise car les distances maximales dépendent des catégories et non pas des arc utilisés et un archers peut toujours s'inscrire dans une catégorie supérieure à celle correspondant normalement à l'arc utilisé. Par exemple en FFTA , avec ce que tu appelles un "arc trad" tu peux t'inscrire (ou être inscrit) dans plusieurs catégories différentes avec un recurve : "Arc chasse" si tu n'utilises pas de repose flèche avec une distance max de 30m en 3D et 40m en Nature "Arc nu" avec un repose flèche avec les mêmes distances max de 30m et 40m "Tir libre" si tu utilises un viseur ou si tu utilises la décoche au pouce par exemple et la distance max en 3D est alors de 45m Si tu t'inscrit avec un recurve trad en tir en campagne, tu seras dans la catégorie "arc nu" (barebow) et la distance maximale est de 50 m. Ce n'est pas très simple et je ne suis pas sûr d'avoir été très clair dans mes explications.
  13. Comme précisé dans le message de Tontondesof, avec un let off important, il faut un mur en béton et tracter dans le mur pour assurer la stabilité. C'est d'ailleurs également valable avec un décocheur.
  14. Cela n'empêche pas de répondre. Le diamètre 9,3 mm est utilisé principalement (pour ne pas dire exclusivement) en concours salle à 18m. L'idée étant de "gagner" (peut être et à condition de ne pas perdre en précision) des points grâce aux "cordons". Au départ, ce diamètre existait (et existe toujours) pour les tubes en aluminium (X23) et il est fréquent maintenant pour des tubes en carbone.
  15. C'est pourquoi la question ne se pose pas trop pour des flèches en bois. Mais pour des futs carbone ou alu, le diamètre 9.3mm existe et comme c'est le maximum autorisé, un wrap de plus de 22 cm n'est pas autorisé sur ce type de flèche afin que la partie qui traverse le blason ( l'avant de la flèche) n'excède pas les 9.3 mm maximum.
  16. 9.3 mm c'est déjà pas mal ! Cette remarque sur le diamètre du fut est importante mais certains arbitres n'en tiennent pas compte (donc prudence) et considèrent cette longueur de 22 cm comme un maximum quel que soit le diamètre du fut utilisé. L'idée étant que si la flèche pénètre profondément dans la cible, l'arrière du fut ne fasse pas plus de 9.3mm à cause de (ou grâce à ) l'épaisseur supplémentaire apportée par le wrap (ou la peinture) ce qui pourrait modifier l'appréciation des cordons.
  17. Peut être un des premiers arcs d'Olivier Collet : https://www.facebook.com/revedarcs/ avant qu'il appose sa signature.
  18. Peut être déjà présente sur le forum mais au cas où voici le lien :
  19. Très bonne remarque. Dans mon cas personnel, c'est, je pense, le défaut qui apparaît en premier quand la fatigue se fait sentir et cela de façon pas toujours perceptible. Il existe un dispositif avec capteur de pression dans la poignée d'arc que certains archers de haut niveau utilisent pour contrôler ce point.
  20. Le corps humain est une formidable "machine" capable de bien plus de choses que ce que l'on pense mais il n'est pas parfait et il faut composer avec ses imperfections, ses défaillances parfois, et savourer les moments où il répond présent parfois au delà même de nos espérances.
  21. Il y a parfois en effets des choses que l'on arrive pas toujours à comprendre. Moi aussi, certain jours, tout est parfait (ou presque) sans avoir à y penser et d'autres où malgré mon application à essayer de bien faire, cela ne fonctionne pas. Pour la stabilité, c'est l'alignement correct de tous les segments qui vont de la main d'arc jusqu'au coude du bras de corde qui vont faire que l'effort musculaire pour maintenir la position sera le plus faible possible. Il suffit, d'un alignement un peu moins bon, conjugué avec un peu de faiblesse musculaire ce jour là et les choses se compliquent et entrainent des crispations qui n'arrangent rien, bien au contraire. La solution est d'essayer de retrouver le relâchement nécessaire et cela se passe autant dans la tête que musculairement. Penser à la respiration, à la méditation, ... mais c'est loin d'être simple. Passer à un exercice de tir plus ludique que de vouloir grouper ses flèches peut aussi aider à retrouver le détachement nécessaire.
  22. Oui, c'est le cas pour un de mes arcs "recurve chasse" à poignée bois. Je peux effectivement y monter un repose flèche et un BB (ainsi qu'un viseur) comme sur ma poignée "classique" mais je préfère nettement l'utiliser avec uniquement un tapis d'arc sur le plancher et la parois de la fenêtre et pratiquer avec cet arc le tir "instinctif" que ce soit à la chasse ou lors de mes débuts en compétition parcours nature et 3D. Si, dans le cas où ta poignée permet d'en installer un en complément du repose flèche et que cela ne décale pas trop la flèche du centre de l'arc, c'est à toi de voir mais ce n'est pas le BB qui à lui seul permet un tir précis et un bon groupement. Comme déjà dit plus haut, il permet un meilleur fonctionnement de la flèche au moment de la propulsion et de la sortie d'arc mais uniquement pour une flèche déjà bien configurée et pour une libération de corde correcte. Pour rappeler le sujet traité au départ, il était question de faire éventuellement des compétitions de tir en campagne en catégorie barebow (ce que je trouve être très formateur) et dans cette optique, un arc équipé d'un bon BB bien réglé me parait une option fort recommandable. A 50m (la distance maximale pour la catégorie barebow), il ne faut pas faire trop de latéral à cause d'une flèche mal adaptée. La cible faisant 80 cm pour cette distance, on a vite fait d'être hors cible.
  23. Le BB permet d'améliorer l'adaptation des flèches mais il ne sert à rien si on n'est pas très régulier dans son allonge et sa libération de corde. On peut se passer du BB (en arc tradi mais aussi en barebow) en adaptant ses flèches à son arc et à sa façon de tirer en jouant sur le spine dynamique de ses flèches en modifiant la longueur, le poids de pointe et dans une moindre mesure l'empennage et le foc. On parle de tir à l'arc mais on devrait plutôt parler de tir de flèches au moyen d'un arc dans les mains d'un archer. Lorsque l'on utilise un arc peu modifiable, il faut modifier la flèche ou/et l'archer pour arriver au fonctionnement optimal et régulier de ce trio. La remarque est la même pour les armes à feu, le projectile utilisé doit être aussi celui qui est le mieux adapté au canon de la carabine. Une carabine peut être très précise avec un type de balle et très médiocre avec une autre.
  24. Pour le réglage du Berger, je tiens le même raisonnement que pour les arcs tradi. Étant droitier (arc dans la main gauche), si mes flèches s'éloignent à droite de plus en plus en fonction de la distance, c'est qu'elles sont un peu trop souples et pour compenser cette souplesse, je durcis le ressort du berger. Si elles s'écartent à gauche, c'est qu'elles sont trop raides et je "ramollis" le ressort En tradi, je raccourcis un peu mes flèches si elles sont trop souples (latéral à droite) et je rajoute du poids en pointe si elles sont trop raides (latéral à gauche) car je ne peux modifier ni la position de la fenêtre d'arc ni sa souplesse.
  25. L'image envoyée était juste pour illustrer le fait que le réglage du berger influençait le latéral en fonction de la distance. Je n'ai pas vérifié si les indications données étaient correctes en fonction de la latéralité du tireur. Cela semble OK sur teitarc pour un archer droitier.
×
×
  • Create New...