Jump to content

Corbeau

Modérateur et Professionnel WA
  • Content Count

    10,662
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    87

6 Followers

About Corbeau

  • Rank
    Oiseau d'assez bon augure
  • Birthday 09/04/1965

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.lesarcsducorbeau.fr/

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    12
  • N° SIREN
    812 633 170

Recent Profile Visitors

9,158 profile views
  1. Pour concilier tous les goûts il y a l'Avenger (ces ricains...), un canon automatique de calibre 30 mm construit sur le principe de la Gatling et monté dans le groin (pas d'autre mot) de l'avion A-10. Ce truc envoie tellement de pâté que l'avion est sensiblement freiné lors du tir.
  2. On peut y exploser des pastèques en rigolant : https://www.youtube.com/watch?v=6tmKlkD3EbY Je suppose que tu penses aux dérivés modernes type minigun qui envoient des dizaines de bastos par seconde...
  3. Le bois se conserve mal, de plus c'était du matériel militaire "consommable" et l'arme est tombée en désuétude avec l'arrivée des armes à feu, donc à l'époque guère de raison de les conserver.
  4. Je me demande comment une citation de Ninosaure devient une citation de Corbeau dans ton message. C'est ben vrai ce que tu dis cela dit.
  5. Ça dépend de l'utilisation... 60 lbs pour la plupart des usages et pour des archers cavaliers très mobile c'est bien. Mais il semblerait par exemple que certains arcs Mongols faisaient 160 lbs voire plus, et que l'armée de l'empereur chinois Qin avait déjà des arbalètes à arcs composites - il est beaucoup plus rapide de former un tireur à l'arbalète qu'à l'arc.
  6. Les arcs de guerre anglais devaient être très longs car c'étaient des arcs simples (selfbows) et le bois seul atteint vite ses limites mécaniques. Les asiatiques faisaient des arcs tout aussi puissants et beaucoup plus courts car composites (tendons/bois/corne).
  7. Ça doit se régler en adaptant les flèches. Je n'encouragerais pas à réduire la largeur car la poignée n'est pas très épaisse, comme on le voit sur cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=okXkURZANJg Cela dit elle est quand même en surépaisseur donc si l'on est un peu joueur et qu'on accepte la possibilité de casse d'un arc à 135 €, c'est jouable de réduire la largeur de quelques mm au niveau passage de flèche, en évitant toutefois de créer une arête vive qui concentrerait les contraintes - et ne surtout pas chercher à faire une fenêtre "centershot", là c'est la casse assurée.
  8. Il y a des passionnés du grand arc de brute. Si on cherche "warbow society" on en trouve au Royaume Uni (Angleterre, Pays de Galles...), dans les pays nordiques et même en France...
  9. Oui, et ce n'était pas forcément bon pour la santé. Cela dit il y a encore pas mal de gens qui tirent ce genre d'arcs. L'arc a une cadence de tir très supérieure.
  10. C'est assez surprenant de voir de la fabrication en série en Europe au 20ème siècle avec des outils/techniques qui existaient déjà au moyen-âge. Sympa effectivement.
  11. C'est effectivement tentant d'avoir un arc issu d'un gros tronc avec des gros cernes épais, signe de qualité du bois le plus souvent. Cela dit j'ai vu avec le frêne par exemple qu'on pouvait parfois avoir des cernes minces et un bois bien dur et dense. Un cerne n'a pas forcément une dureté homogène sur toute son épaisseur, et le dos plat stresse le ventre si la section n'est pas nettement trapézoïdale. L'avantage d'une plus petite section c'est qu'elle est pour ainsi dire naturellement trapézoïdale : la partie du dos qui travaille est étroite, donc va travailler davantage, soulageant
  12. Voici ce que dit Tim Baker du "black locust" (robinier) https://webarcherie.com/index.php?/topic/41606-bow-woods-bois-darc-par-tim-baker/ ... que j'ai traduit ainsi pour les allergiques à l'anglais
  13. Je n'ai fait qu'un seul selfbow en hickory, à partir d'une planchette : un D-bow à légères courbures, que je me risquerais à appeler "longbow bourguignon" - vieux serpent de mer webarcherien appelant au pourrissage de sujet comme une bouse fumante fraichement déposée un beau matin de printemps sur le plateau de l'Aubrac attire inévitablement quelques mouches aux couleurs chatoyantes... ('tain chuis lyrique ce soir, non ?) Voici l'objet (le bois avait été teint) : De mémoire il était peu épais, une 12aine de mm au niveau des courbures. L'hickory n'aime pas spécialement être form
  14. Oui on peut utiliser de la cyano gel (surtout pas liquide) si les plans de joints sont parfaits. Ça m'est arrivé très exceptionnellement car perso je préfère aussi l'époxy épaisse (araldite lente ou sicomin) pour la capacité à combler toute imperfection ET la souplesse (la poupée n'est pas dans une zone de flexion mais prend des choc).
×
×
  • Create New...