Jump to content

PEDRO

Les modérateurs
  • Posts

    23,810
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    124

4 Followers

About PEDRO

  • Birthday 12/04/1946

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Previous Fields

  • club, association:
    a pu, je tire dans le jardin ou plus du tout
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Un osage en costume de crotale, un osage take down préhisto-compatible, un osage bien noueux, .......osageomaniaque, moi?

Recent Profile Visitors

12,257 profile views

PEDRO's Achievements

Grand Maître Posteur

Grand Maître Posteur (10/11)

  1. Pas tant que ca! Le couteau est un accessoire indispensable pour l'archer....C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il y a dans WA une rubrique "travail du fer" et une autre "accessoires de l'archer".
  2. Le joli texte ci avant a été lu aux obsèques du hibou, du moins je l'espère ..... Sa modestie dut elle en souffrir, il est de la plume de notre ami Brutus qui ne voulait pas que je cite l'auteur.....Tant pis, c'est fait.....
  3. André. Mon cher André. Écrire ce que tu représente, à mes yeux, à ceux des copains qui se joignent à ce message, ce n’est pas une chose facile. Il faudrait choisir des mots suffisamment forts, puissants, qui témoignent de la profondeur de nos sentiments, alors que tu aurais certainement préféré ceux de la simplicité. Des mots simples mais lourds de sens, comme « amitié », « générosité », « partage ». Ce qui nous lie, au départ, c’est la passion des arcs, des indiens. C’est très vite devenu secondaire. Un prétexte pour se retrouver, parler, bricoler. Les heures passées ensemble sont incalculables, et pourtant elles sont insuffisantes. Les mots que l’on a échangé tellement nombreux, et pourtant les plus importants n’ont pas été prononcés. Mais fallait-il qu’ils le soient ? Les yeux, les rires, et même parfois les silences disent souvent ce que la parole n’ose pas. Je garderai de toi tellement de choses, de moments. Comme ce bison, que tu as dessiné au charbon de bois, de tête, perché sur mes épaules, accompagné des rires des copains, dans cette grotte froide et humide où nous avons pourtant passé des moments légendaires, à refaire le monde, à rire, à boire et à manger. Il restera là encore quelques siècles, ce bison magnifique, et cette perspective me plaît. Ceux qui le contempleront ne sauront certainement pas ce qu’il représente : c’est le témoin des moments qui n’appartiennent qu’à nous, des instants à déduire de ceux que nous passerons au paradis. Comment ne pas citer la « Zolerie », cette école fabuleuse de Clamart où tu as tant œuvré. De tous ces mardi soir où tu aidais des enfants à fabriquer leurs arcs, mais au delà, à construire leur avenir. Et tous ces moments, une fois les enfants partis, dans cette école devenu soudain silencieuse, à trinquer à la vendange tardive en se régalant des quiches de Violette. A parler de tes petits enfants, tes voyages, à t'inquiéter de nos tracas, à toujours voir le beau, le bon chez les gens. Il y a finalement tellement de souvenirs qu’on ne peut malheureusement pas les énumérer tous. Et pourtant j’aimerais le faire, car en parler, c’est un peu les revivre. C’est encore profiter de ta présence. Ils sont tous bons ! Même celui où nous avons failli mourir de froid, durant cette nuit passée dans ce tipi, par -5 degrés, sous 20 cm de neige. Quelle idée à la con on avait eu là ?!?!? On n’avait pas fermé l’œil de la nuit, à veiller un petit feu, seule source de chaleur et de salut, pour pas qu’il ne s’éteigne. Et pourtant, cette nuit là, si dure soit-elle, c’est peut-être l’une des plus belles de mon existence… parce que les personnes qui comptent étaient là… parce qu’on était ensemble. J’arrête là. Puisque les mots qui pourraient suivre t’auraient mis mal à l’aise. Mais est-il bien utile de les dire ? Finalement oui. Je t’aime
  4. Fabrice Brutus a eu l'initiative de faire livrer ce bouquet pour les obsèque de notre hibou.
  5. Pour associer nos grands manquants, tous deux artistes dans l'âme, Ishi78 croqué par Plessis owl:
  6. La glorieuse incertitude de la facture d'arc............... Je te conseillerais deux ou trois ligatures en tendon aux endroits stratégiques.
  7. Tu avais bien dégraissé à l'acétone avant de coller?
  8. C'est aussi mon cas, surtout vis à vis de la famille. Je ne sais pas quoi dire, peur d'en faire trop ou pas assez, peur de dire des trucs convenus. Souvent je préfère m'abstenir, quitte à passer pour un indifférent, ce qui est loin d'être le cas, surtout pour le Hibou.
  9. Malheureusement, depuis quelques temps il fallait s'y attendre, même si André a tenu à rester très discret sur son état. En plus d'un ami, c'est un type bien qui s'en va. Une pensée pour Violette, son épouse.
  10. tu as raison, c'est venu à force d'armer. J'ai volontairement laissé la branche du bas plus rigide, il n'était pas prévu que celle du haut ait une faiblesse. Mais bon, un handicap de naissance, on s'y fait, non? Pour le moment, il tire aussi bien qu'un autre.
  11. Pas sûr. Les magdaléniens étaient baraqués (moyenne 1m80 pour les hommes, 1m70 pour les femmes) et à l'époque seuls les plus costads survivaient, mais eux chassaient au propu et à la sagaie, c'était avant, il y avait encore des mamouths et des rhinocéros laineux.. Là, on parle du mésolithique, donc des gens comme Ötzi, sans doute solides mais pas plus baraqués que ca. Ils chassaient en groupe, par sécurité d'abord , les campagnes n'étaient pas sûres, et j'imagine qu'ils tiraient tous ensemble sur le gibier. Ishi raconte que sa tribu chassait l'ours en le provoquant dans sa grotte et en lui tirant des flèches avec des petites pointes en visant le museau, agitant des torches s'il faisait mine de contre attaquer,.jusqu'à ce que l'ours tombe saigné à blanc. On est loin de l'éthique actuelle.
  12. Je lui ai mis un petit repose flèche pour le confort....j'hésite a lui offrir un grip en peau...
  13. Voilà, voilà......Juliette n'a plus 15 ans, il faut du temps pour grimper au balcon..... A la demande générale de JMG, voilà la scène du balcon que le monde entier nous envie....
×
×
  • Create New...