Jump to content

Le Paresseux

Membres
  • Posts

    2,560
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    23

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    46
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Bouts de bois...

Recent Profile Visitors

4,391 profile views

Le Paresseux's Achievements

Maître Posteur

Maître Posteur (9/11)

  1. Idem pour moi. Ce n'est pas tant l'esthétique qui m'intéresse ici mais l'inventivité de l'esprit humain. Mais sinon belle collection, effectivement
  2. Merci à toi ! Les empennes en cuir épais (du carreau en haut sur la photo) ont été insérées dans 2 rainures. Mais je retiens l'idée générale d'éviter les ligatures : effectivement il vaut mieux limiter au max les frottements carreau/arbrier (j'ai utilisé du fil de soie très fin pour que ça glisse au mieux). Il y a un peu de cire d'abeille au fond du rail de guidage qui sert à plaquer le talon du carreau en évitant ainsi à la corde de passer sous le carreau lors du tir.
  3. Merci JMG ! Ah j'en ai passé du temps à poncer la couenne du bestiau ... Mais vu que ça faisait au moins une vingtaine d'années que je rêvais de me fabriquer une arbalète, le fantasme est désormais assouvi. Reste à apprivoiser la bête d'où la recherche du bon carreau... L'arbalestrerie est un art dont j'ignore à peu près tout (en tout cas sur le plan pratique). Premiers prototypes : plutôt lourds pour une arbalète de moins de 100 livres pour les 2 du haut (environ une trentaine de grammes). Le carreau avec empennage blanc pèse quant à lui un peu moins de 25 g. Je vais gagner encore gagner quelques grammes (en moins) avec des pointes que je viens de recevoir. Le diamètre des fûts est du 23/64.
  4. Une photo de l'arbalète armée. Le bois présente une torsion sur lui-même surtout visible sur la branche à droite sur la vue. Ceci étant, l'arbalète fonctionne parfaitement et je suis en train de découvrir une autre pratique du tir. Bref, le gars est content et il s'éclate
  5. La détente de cette arme est trèèèèès sensible ... Du coup, j'ai rajouté une petite cale de bois ligaturée à l'arbrier qui me sert de "sécurité" en empêchant de faire remonter la détente. Cela étant, les tirs à vide ne sont pas tout à fait empêchés. C'est l'inconvénient de ce modèle d'arbalète à poussoir. Avec une arbalète dont la détente se fait au moyen d'une noix, il me semble en revanche que la sécurité empêche tout tir non désiré.
  6. Ondulations du bois au beau soleil d'août (il était qu'il arrive, celui-là)...
  7. C'était une belle lumière pour prendre des photos ...
  8. Une autre vue... Toutes les ligatures (et il y en a) ont été enduites de cire (recette de Don Pedro : cire d'abeille + graisse de canard) ainsi que l'objet en entier.
  9. Bonjour à tous ! Je vous présente ma première arbalète faite à la maison. Le modèle de détente est dit "à poussoir". L'arc est en orme et j'estime sa puissance à environ 85 livres (c'est une moyenne car mon peson m'a donné des mesures allant de 83 à 89 lbs). L'arbrier est en frêne ainsi que la queue de détente. Le poussoir est en cornouiller et il y a des placages de buis au niveau des poupées. Je mentirai si je disais que le seul élément de metal est l'anneau qui me sert à bander et armer l'arc. Il y a également 4 petits renforts métalliques qui renforcent l'ouverture faite dans le bois au niveau du poussoir. Mais ils sont cachés et on ne les voit pas. Je vais m'efforcer d'envoyer de bonnes photos au bon format mais vu que je n'ai pas ouvert de sujet depuis longtemps, je risque de galérer avec les formats d'enregistrement et les ko autorisés. Je vous remercie par avance de votre indulgence si tout ça prend un peu de temps
  10. Beau travail sur l'ergonomie de la poignée ainsi qu'au niveau du collage Un backing ne serait-il pas indiqué pour renforcer le dos ?
  11. Un vrai carnet de chantier avec l'explication de la démarche et de bonnes photos, top ! + 1
  12. Et bonne chance pour la suite !
×
×
  • Create New...