Jump to content

PEDRO

Les modérateurs
  • Posts

    24,150
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    139

Everything posted by PEDRO

  1. Les Anglais ne craignaient pas (à l'époque) d'armer leurs citoyens contairement aux Francais qui avaient peur des révoltes (ce qui n'a guère changé)
  2. Il n'y avait pas que des fermiers et des bûcherons. Il y avait aussi des marchands, des tisserands,des cuisiniers, des serviteurs etc.....Tous étaient assujettis à l'entraînement dominical sauf les ecclésiastiques et les hommes de loi.
  3. Non, fut un temps où on apprenait ca au service militaire. Mais je vous parle d'un temps que les moins de 45 ans (purée, déjà!!) ne peuvent pas connaître.....
  4. Exact! le roi Edouard 3 a ordonné un entraînement à l'arc chaque dimanche pour tous les hommes du royaume. Ceux qui étaient destinés à devenir archers pros commencaient à 7 ans, ce qui provoquait des malformations osseuses qu'on a vues sur certains squelettes d'archers.. Avant cela, les archers étaient considérés comme de la piétaille, de la chair pas à canon, mais à épées ou lances vu qu'ils étaient bien mal équipés.
  5. Je me demande si l'arc n'était pas , à l'époque, considéré comme presque du consommable, d'où l'intensité de la fabrication hors de proportion avec le nombre d'archers.
  6. J'ai trouvé ca: À partir du début du XIVe siècle, le longbow est équipé d'extrémités en corne dotées d'une échancrure où est fixée la corde. Ceci sert d'amortisseur et d'arrêt de corde et accentue la propulsion de la flèche. La fabrication de l'arc demande environ une journée de travail. La corde est un élément noble tissé en chanvre et parfois en soie, son coût compte pour la moitié du coût total d'un arc. Elle est cirée pour être prémunie contre la pluie. La corde devait mesurer environ 3,2 mm de diamètre. La fabrication des arcs, des flèches et des cordes d'arc était du ressort d'ouvriers spécialisés, qui bénéficiaient de franchises fiscales et même de remises de dettes.
  7. Je n'ai pas d'explication technique ni scientifique, mais nous sommes sur ce forum assez nombreux pour avoir eu des surprises avec l'if. Il y en a eu des centaines de milliers fabriqués pour la guerre de 100 ans, les Anglais ont pratiquement éradiqué l'if chez eux, en France, en Italie et en Espagne pour leurs besoins en arcs.............et pourtant très peu nous sont parvenus. Les lacs suisses contiennent beaucoup d'arc en if datant du néolithique, beaucoup sont cassés, certains l'ont été en cours de fabrication, comme si les archers ou les facteurs les avaient jetés de colère... C'est peut-être mon imagination.....
  8. J'imagine que le bois n'était pas totalement sec, d'où les fissures......
  9. Comme ça...,va sur la rubrique championnat d'Europe de tir au armes préhistorique sur Facebook. A+ ### Et quand on est allergique à Fesses de bouc?
  10. Ouaip, mais reconnais que mon "véritable arc indien" est quand même plus élaboré pour le même prix sur les marchés locaux...
  11. C'est exactement ce que j'ai pensé.
  12. La pluie, c'est le problème des tendons ou de la peau crue. Perso, je mets plusieurs couches de Shellack ... que je renouvelle régulièrement et si le temps est incertain, je passe un coup de bombe pour imperméabiliser les cuirs( chaussures de marche par exemple), mais ce n'est pas miraculeux si la pluie persiste.
  13. Il n'y a pas de raison que ca ne marche pas. L'ami Lyvelinois fait des flèches en roseau massette qu'il utilise en manche, et c'est moins solide que la canne de Provence.
  14. Les pointes sont aussi barbelées de facon à ce qu'elles restent dans la plaie suffisemment longtemps pour que le sang ait le temps de délayer et charrier le poison et faire son effet...
  15. Oui, ca se fait! Et même pas mal en Afrique. De même, le tube en carton ne me choque pas plus que ca, normalement c'est en écorce, mais même les primitifs sont devenus paresseux. Par contre l'arc m'a l'air d'une simple branche même pas travaillée, mais il faudrait l'avoir en mains....
  16. On se demande bien pourquoi les douanes auraient confisqué les pointes, je pense plutôt que le "facteur" a renoncé à les forger, quand on ne sait pas faire, c'est pas facile! En quoi sont les fûts?
  17. et ventre et canal médulaire sont parfaits!
  18. Je n'en doute pas.....mais vu la recette et la chaleur, ca cogne un peu trop le neurone: 3 litres de vin blanc (pas trop sec) 250 g de sucre de canne blond 30 cl d'alcool à 90°
  19. Ma voisine est allemande, elle préfère une bonne bière bien fraîche.
  20. Je sais bien, mais ses composites jouent dans une autre cour, celle des 200# et (beaucoup) plus Je parlais bien des monoxyles avec des puissances plus raisonnables. JMC choisit son bois, le travaille pour qu'il plie juste ce qu'il faut pour tenir l'allonge et rien que ca ce n'est pas donné à tout débutant. C'est très différent de la facture d'arcs.
  21. Moi je demande de l'aide à ma voisine......et puis je lui offre un rafraîchissement. Elle est contente avec cette chaleur!
  22. Les arcs d'arbalète en bois de JMC ne sont pas de simples lames de bois.......
  23. Je ne veux décourager personne, mais j'ai un doute sur le fait que le bois supporte de telles contraintes..... mais bon, faut essayer.
×
×
  • Create New...