Jump to content

lefred

Membres
  • Posts

    171
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

About lefred

  • Birthday 04/21/1975

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    12
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    arc monoxyle, flèche bois et corde "fait maison"

Recent Profile Visitors

1,605 profile views

lefred's Achievements

Membre actif

Membre actif (4/11)

  1. Joli aussi celui ci. Je vois ton système de poupée à une coche, je vais tenter ça aussi sur mon "pas bow". Sinon t'as viré des cernes sur le dos ou le rapport aubier/duramen était correcte ?
  2. L'arc à séché, débandé la corde n'est plus alignée mais c'est moins grave qu'avant, du coup je l'ai encordé, et là la désillusion, c'est pire qu'avant... la banane dans toute sa splendeur... Au tiller ça ne se voit pas, les branches travaillent correctement et au même niveau. J'ai cru que mes branche n'étaient pas creusées de façon régulière ( un côté plus creusé que l'autre), mais je n'ai rien trouvé de probant... j'ai gratté un peu le côté extérieur de ma banane sur les 2 branches sans résultat... Je m'y remet lorsque j'aurai de l'inspiration mais j'avoue que je commence à douter que ce bout de bois donne un arc...
  3. à quelle allonge a tu amené ce petit arc et quelle puissance fait il ? Comment étaient les cernes ? En tout cas il semble harmonieux et le facteur a l'air de l'avoir bien en main sur la vidéo, nice shot !!!
  4. Pour l'inrae il semblerait qu'ils privilégient la génétique au moins pour certaines essences comme le cormier. Une sélection sur la rectitude des billes, l'absence de fil tord ou le caractère remarquable de ses arbres à été greffé dans un conservatoire dans le but de produire des semences de hautes qualité. Perso j'ai du mal à croire que cela suffise, la station dans laquelle il a poussé doit aussi influencer la qualité du bois, un arbre stressé dans sa croissance se lit dans ces cernes (c'est la base de la dendrochronologie) et depuis l'été 2003 on note des massifs entiers qui souffrent de sécheresse, canicule, stress hydrique. Ces cernes d'été doivent porter les stigmates des souffrances subies pendant la croissance et peuvent déterminer aussi en partie la qualité de nos bois... Sinon j'ai redressé l'arc hier après avoir affiné la poignée, 45 mn de chauffe sur la casserole en veillant bien à limiter les fuites puis mise en forme et serrage à bloc. 2 heures plus tard desserrage presque parfait, j'ai gagné 1 à 2mm de trop, en fin de journée il a déjà un peu bougé... à surveiller donc, sinon j'ai aussi cuit le ventre en reflex, sans trop insister, jusqu'à sentir la bonne odeur du fournil et voir griser le bois, les poupées sont remontées de presque 2". L'arc va sécher près du poêle quelques jours avant de reprendre l'équilibrage.
  5. Il faut un réalignement autoritaire mais j'ai encore beaucoup d’appréhension avec ce genre de découpes/collage précis...Je n'ai jamais tenté d'enture ou de patch sans parler de poser des siyah mais je vais franchir ce cap un jour. Je vais déjà tenter de le redresser avec des techniques que je maitrise à peu près et je garde ta solution en ultime recoure bruno. @Nean dhertalJe ne pense pas que milieu très humide favorise le suivi de corde, par contre sa situation lui a permis une croissance régulière durant toute la saison d'été, des pommiers plantés à proximité font 10m en 10ans alors que chez moi les plus beaux en font la moitié... Je suis presque sur que les arbres de ce spot ne rentrent pas en dormance estivale et que la pousse est régulière même en période de canicule ou de sécheresse prononcée. Le frêne donne souvent des arcs qui semblent un peu reflex/deflex, il y a une forme typique du flat en frêne que je trouve très esthétique si elle n'est pas trop prononcée, l'idée est de contenir le suivi de corde par une chauffe du ventre et/ou l'application de courbure en bout seulement si c'est nécessaire. En plus le frêne n'a pas la meilleur réputation au cintrage, j'ai trouvé ça au fin fond du forum: (Oui j'ai bien lu tous les posts des 36 pages de fabrication des selfbow)
  6. Voici la section d'une branche pour voir le profil, c'est surement un peu trop pyramidal pour du frêne... J'ai poséi mes 2 racloirs avec lesquels j'ai fais les branches creuses, 2 rectangles découpés dans une vieille lame de scie, arrondis grossièrement au touret pour avoir des courbes différentes, en 2 mn c'est fait et ça fonctionne du tonnerre, je n'ai pas mis un seul coup de gouge sur cet arc et ça sort très propre prêt à poncer. ici j'ai creusé la branche d'entrée avant même que ça plie au sol ( pour virer le bois de printemps affleurant sur les 3/4 de l'ébauche au départ) mais je conseillerais de commencer à équilibrer l'arc et de creuser les branches à mi allonge voir en fin d'équilibrage juste pour alléger les branches pour un 1er essais. Dans mon cas les branches sont creusées assez profondément, à l'armement la dos s’aplatit vraiment et le ventre remonte vers le plan neutre ce qui me semble tout benef pour les efforts sur les branches.
  7. @Link le tronc devait faire plus de 20 cm mais moins de 25, l'arbre a poussé en situation très favorable (fond de prairie humide au bord du ruisseau.) Je vais affiner un peu la poignée, ça facilitera le redressage en aidant à plier avec moins de force et surveiller l’hygrométrie. Pour les cotes j'ai un peu plus de 2" en sortie de fondu avec un profil plutôt pyramidal jusqu'à 30cm des extrémités que je comptais finir assez étroites et plus épaisses que sur mes précédents arcs et en étrave de bateau comme souvent montré par Pedro. J'ai encore suffisamment de matière pour reprendre les courbures en pointe et contrer un peu le suivi de corde que va prendre l'arc d'ici la fin de l'équilibrage. Je mettrai une ou 2 photos se soir de la forme des branches/poupées.
  8. Je ne connaissais pas le "maruki"... de combien est décalée la poignée par rapport au centre de l'arc ? Et comment tu traites l'églantier pour le redresser et le stabiliser dans le temps ? mes essais n'ont pas été fructueux et je n'ai pas la technique.
  9. J'ai oublié de dire qu'il me faut l'amener à 32", j'ai encore un peu de marge de manœuvre, qu'il était à branche creuse et que toute la partie travaillant devrait tenir dans 2 cernes.
  10. En 2021 j'ai coupé un beau frêne (5 mètres sans branches) dans lequel j'ai refendu 8 billettes. L'arbre avait de beaux cernes, une bonne rectitude mais une petite vrille. J'avais taillé une ébauche à 2 mètres et oublié celle ci pendant plus d'un an, elle est bien partie en banane en suivant la vrille... (c'est un peu exagéré sur la photo mais la corde se retrouve en bordure de poignée) Du coup j'ai tenté de redresser à la vapeur en chauffant à la poignée, c'est revenu un peu mais pas suffisamment. Après 10 jours et un peu d' équilibrage c'est comme si je n'avais rien redressé... J'ai commencé à le faire plier régulièrement et en voulant l'encorder je me suis pris un mur... j'ai regratté un peu puis j'ai finalement réussi. L'arc tourne un peu dans ma main à l'armement et sur la barre de tillering il revient dans le bon sens ce qui m'a permi de poursuivre l'équilibrage jusqu'à là... il pèse 49# à 24" On voit bien sur l'arc bandé qu'il n'est pas symétrique, en sortie de fondu la branche de gauche est réflex alors qu'elle est neutre à droite. L'arc commence à prendre un tout p'tit peu de suivi de corde (1 cm) dans le 2ème tier des branches. J'ai toujours eu ça avec le frêne et c'est aussi pour ça que j'avais légèrement courbé les extrémités mais j'avais volontairement laissé le dernier tier de branche bien large en espérant le réduire à la côte finale en fin d'équilibrage pour ne pas stresser inutilement le bois tant que ça ne pliait pas en sortie de fondu. il va me faut redresser la poignée c'est sur, ensuite j'hésitais à donner la largeur définitive en fin de branche jusqu'aux poupées et à cuire le ventre (surtout sur le dernier tier pour éviter qu'il ne se courbe trop). Vous en pensez quoi ?
  11. Bravo, un arc en orme avec de belles courbes, quelle puissance fait il au final ? Perso l'huile de lin sur les bois blanc je trouve que ça jauni un peu trop le bois et que ça ne le met pas vraiment en valeur mais ce n'est qu'une question de gout ou de couleur pour le coup.
  12. jolie ébauche, y a plus qu'à... la billette a t elle décidée de son futur statut ? dernier osage de 2023 ou 1er de 2024 la tension est à son comble.
  13. Avec un poulie hi-teck et des flèches carbones tip-top adaptée j'imagine que dès que tu ne mets pas plein centre c'est frustrant, avec un monoxyle fait maison c'est tout le contraire, dès qu'une belle flèche sort correctement il y a une grande fierté, en plus ces arcs ont chacun leur petits signes particuliers, une vague , un nœud, une courbe qui les rendent unique et auquel on s'attache vite. En tout cas beau boulot, si un jour tu organise une démonstration des tes savoir (fabrication d'arc, de flèche, de corde, taille de silex ou autre) je viendrai avec grand plaisir.
  14. C'est ta 4ème erreur, l'aubier du robinier ne vaut rien en archerie et il faut impérativement l'enlever, il est blond doré alors que les cernes de bois sont brun/verdâtre à brun foncé . C'est une opération assez complexe selon la taille des cernes et le nombre de nœuds sur le dos. Pour commencer c'est plus simple de choisir une essence dont on a juste à écorcer le dos, noisetier, frêne, érable, cornouiller, sureau pour les plus courantes.
  15. J'avais testé le châtaigner à partir d'un piquet de clôture soigneusement sélectionné mais il a cassé sur l'arbre d'équilibrage... je n'ai pas retenté l'aventure mais mon piquet avait trainé dehors un hiver ce qui peut expliquer la casse. Les feuilles rouges me semblent bien épaisses genre feuillage persistant en plus elles sont étroites à la base et ronde en pointe alors que les vertes semblent bombées au pétiole et plus ronde en pointe, pour moi ce n'est pas le même arbre.
×
×
  • Create New...