Jump to content

Recommended Posts

mais un des siyahs est parti en c...

a02.JPG.3cfead43a4d5348c46beb6d7fd549eb9.JPG

et vu que la corde ne passerait pas du tout à l'intérieur, je crains qu'il faille sévir...

Link to post
Share on other sites

d'ici on voit mieux la misère...

Entre 20 et 25 mm de décalage de l'extrémité pour 15 cm de longueur de siyah. Comment procéder pour essayer de redresser?

a03.JPG.d5c45667ed95b31c2f50f07136904667.JPG

Link to post
Share on other sites

Salut Félix :original: !

Je n'ai jamais fait de composite... Mais j'essaierai une source de chaleur (plutôt humide) en mettant le bois sous tension. Mais le problème est que la chaleur ne se déplace pas trop bas pour ne pas trop chauffer (et endommager ?) les assemblages de colles (organiques, je suppose ?)...

Link to post
Share on other sites

lames corne/bois collées à l'araldite (qui ramollit à la chaleur) et tendon à la colle de peau + vessie natatoire d'esturgeon.

Donc j'avais effectivement en tête de faire une paillote sopalin humide/alu, avec une protection laine de verre sur les 2 à 3 premiers cm, doublée sur le début de la corne.

Et en premier, de préparer une forme bien ajustée pour mettre en forme en appuyant bien des 2 côtés du siyah pour limiter les levées d'échardes...

Link to post
Share on other sites

Je me sens de plus en plus à l'aise avec les mises en forme avec la chaleur humide mais ça m'a pris un peu de temps pour mettre au point la technique : respecter impérativement des temps suffisants de chauffe tout en "confinant" (arg le mot :blink:) au maximum le point chauffé. Je ne chauffe jamais à l'air libre mais en appliquant l'embout de ma centrale vapeur (une décolleuse de papier peint) au plus près du point à chauffer et en créant une sorte d'environnement clos autour de celui-ci (avec un demi-bidon de plastique, des serviettes etc.). Je pense que ça permet d'amplifier la température sur la zone concernée et ainsi de pouvoir déformer le bois sans créer d'échardes du fait d'un refroidissement qui arrive plus vite qu'on ne le croit dès qu'on écarte brièvement la source de chaleur pour resserrer le serre-joint (ce qui m'est aussi arrivé).  

Link to post
Share on other sites

Dans ton cas, il reste tout de même le problème d'une partie de la chaleur qui se propagera de façon interne à l'intérieur du bois en direction des collages. Si c'était mon arc, je m'assurerai en touchant la jonction branches/siya que cette partie reste supportable au toucher. Il me semble que ces parties peuvent supporter une élévation de température mais il faut quand même que cela reste mesuré. 

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

ça m'est arrivé aussi d'ailleurs ça m'arrive à chaque fois plus ou moins de manière importante. Pour le prochain je vais laisser beaucoup de largeur pour pouvoir réajuster les siyahs dans l'axe. Je pense aussi qu'il faut vraiment bien peigner les tendons avant de les appliquer car sinon ça les fait forcer dans les tous sens. Quand je vois les Coréens comment ils maîtrisent cette opération, ça me laisse rêveur 😅

Pour le siyahs déporté, il était en if et j'ai utilisé le décapeur en protégant comme stipulé plus haut,  corne et tendon dans du sopalin mouillé et enroulé dans du papier alu. Par contre j'ai pas fais semblant pour que ça bouge , en fait c'est le siyahs qui s'est un peu courbé sans que ça bouge dans la zone de la  liaison à la branche, j'ai préfèré ça plutôt que fragiliser la liaison ...

Edited by Patrick C
excuses
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

et désolé Félix, je n'avais pas vu ton post que tu as posté hier sinon j' aurais attendu pour un " update " sur le mien aujourd'hui " nouveau projet assyrian bow 🤐

Edited by Patrick C
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

vérification à blanc de ma cale courbe et de la protection en direction des branches.

Et j'hésite encore à chauffer en papillote humide avec mon décapeur thermique réglable (à 120 °C?), ou avec une bidouille cocotte minute (toujours en papillote). Quelqu'un aurait une idée?

006.JPG.db44e486c8aca562f45b098c5b8bbe9f.JPG

Link to post
Share on other sites
Le 02/06/2021 à 22:42, Felix a dit :

Quelqu'un aurait une idée?

Je tenterais la papillote humide avec le décapeur à fond. Le mien est réglable aussi et ainsi réglé car je pense que la température affichée est bidon - en tout cas je courbe tout ainsi...

La partie à ne pas chauffer pourrait être étanchéifiée d'une manière ou d'une autre et recevoir un "refroidissement liquide" sous la forme d'un filet d'eau froide qui coule dessus - ok c'est un peu rock'n roll comme montage, je l'admets.

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

la papillote humide a pas trop mal marché.

mis à part une cuisson à la vapeur du tendon en bout de branches à cause des fuites autour de la protection...Je vais retirer les 2 cm cuits et renforcer ça, mais comment réagit l'araldite surchauffée (100°C) et refroidie à l'extrémité des branches? (collage corne et siyahs)

007.JPG.f8bb2a698057127fd283df612de7ba18.JPG

Edited by Felix
orthographe...
Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne l'araldite chauffé, c'est la méthode que j'utilise pour décoller les pointes de flèches des fûts, en plus je crois que la colle doit résister à une température de +70°C je crois (à regarder sur le paquet). Du coup faudra refaire ou vérifier le collage je pense.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...