Jump to content

yippee kaï

Membres
  • Posts

    742
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by yippee kaï

  1. Très chouette ce tour!!! Et très beaux outils ! Merci pour ta vidéo. Tiens nous au courant.
  2. Salut

    Es tu toujours disponible à cette adresse  pour échanger sur des calculs pour la fabrication  de  selfbows issu des rapports  de masse et du domaine élastique du bois?

  3. J'aime beaucoup l'idée ! !! C'est une épreuve qui m'impressionne, tant la distance me paraît grande avec mes préhistos...
  4. Mille excuses. ... mais je trouve tes photos magnifiques ! Cette rupture longitudinal caractérise ce travail des hld. Il faut suffisamment d'épaisseur et la repartir comme on peut. Ton equilibrage n'à pas dû être facile' je présume. Car tant que les branches sont trop creuses, ce n'est pas une barre en flexion mais un profilé en 'U'" . Alors, on ne travaille que sur les arêtes de "5mm" d'épaisseurs. Je suis allé jouer avec cette idée sur des bambous. C'est la forme qui fait la rigidité. Alors, tant que mon geste est satisfaisant, ça marche. ...mais si je suis pas bien aligné lors de l'armement, l'arc vrille et éclate. Mais le rapport puissance masse est impressionnant. Je ne suis pas allé jusqu'au bout du raisonnement. Mais un dos creux permettrait une toute autre répartition des contraintes. .... Enfin' merci pour ce poste, ça ravive en moi le plaisir de la discussion et des équilibrages un peu tordu pour mieux apprendre.
  5. A mon sens. Les deux sont vrai et simultané. Alors là zone centrale , l'âme des branches , est sans doutes pas toujours au même endroit selon que l'une ou l'autre de ces deux contraintes prédomines. Maintenant, concrètement, l'équilibrage final reste intuitif issu de l'expérience et donc d'une vision personnelle. Les calculs, me permettent de couper au plus juste le brut de l'arc et me définit une forme et une masse finale à viser. C'est un gain de temps , pour le moment. ..
  6. Et dans la pratique, c'est très surprenant de s'en rendre compte lorsque l'on met la main sur la branche en contrainte. (équilibrage horizontal). A mon sens ça soulage les contraintes en compression en la libérant latéralement. Mais, on est vraiment dans la limite de tout . Pas assez creux, pas grandes différences si ce n'est un peu de masse en moins. Trop creux, et c'est essentiellement les bords de branches qui sont très solicitées ( super au 1/3 de la largeur). Et si on veux que les branches travaillent dans la largeur, alors attention à ne pas trop descendre l'épaisseur de branche car le bois ne va pas tenir le travail. Alors c'est vraiment un ensemble de compromis géométrique et d'équilibrage dans les deux sens . En deffinitve, j'aime cette forme, j'aime travailler mes arcs en creusant mes branches par ce que j'aime les arcs larges et ainsi ils sont plus légers sans être trop fins pour éviter qu'ils vrillent.
  7. Une réalité qui m'est parfois un peu oppressante. ... Oui, il n'y a que des règles et des lois . Il n'existe plus aucune zone qui échappe à de multiples pressions législatives. Même si j'admets qu,il en faut. ... Hélas. ... Pour les plumes, d'accord. Je n'ai pas trouvé de plumes naturelles prélevées dans la nature ( ou alors seulement rémiges d'ois et à peine de dindes) qui soit suffisamment rigide. Je ne sais pas d'où provient les plumes naturelles du commerce. .. Pour les plumes du sujet, cette tâche blanche et leur extrémité arrondi me fait douter qu'elles appartiennent à une palombe. Une pie?
  8. Tu as raison. Du reflex obtenu à la chauffe ne tien que très rarement. Je pensais le faire en bout de branche sur la dernière zone qui ne travaille pas, mais que souvent je réduis pour réduire la masse.... L'idée est de ramener les extrémités des branches au niveau de la poignée.
  9. C'est mon premier asymétrique ! Je l'ai toujours et en effet il a pris un peu de deflex. Mais maintenant que j'y pense, une chauffe pour redresser voir plus me semble tout à fait faisable. .... C'est un bois que j'aime bien et qui s'équilibre comme "dans les livres." Les fibres sont régulières et il sent bon. Il peut faire des éclisses profondes, si on ne tranche pas correctement ce bois tendre lors du façonnage. Je suis allé jusque 40 livres avec une largeur de branche autour entre 40 ou 50 mm. (Je ne l'ai plus, je l'ai donné ) Enfin, c'est un bois digne d'intérêt à mon sens. 😊😊😊
  10. J'émets l'hypothèse, que ce bois et peut-être plus qu'un notre, durcit assez fortement avec le temps. D'où la nécessité d'attendre d'avantage avant de l'utiliser. Voir de ne l'utiliser seulement qu'après plusieurs années de séchage. ..
  11. C'est un très joli bois. J'ai trois billettes qui dorment encore. J'en ai coupé un morceau pour bricoler. Je l'ai trouvé très dur ! Peut être que le temps est bénéfique pour ce bois. ....?
  12. Tu as raison ! Mais je crois que j'aime bien " la bidouille ", et j'ai fait l'essais avec exactement la même scie et avec les mêmes conclusions,😁 Si on n'a pas là bonne pièce de metale, ça ne fonctionne pas. Pour ta scie à ruban.... j'y aurai cru.... Quelle est le bois utilisé pour tes arcs?
  13. Conception de branches creuses. (Arc primitif ) Desolé je n'arrive pas à transférer les photos ni à mettre un lien...... Ce gratoir est réalisé dans une lame de scie de 25 ou 30 mm de large pour une longueur de 15 cm .... Ainsi je peux le prendre en pleine main.
  14. Je n'en retrouve plus , mais dans le sujet hld, il doit y avoir des photos des outils et une vidéo d'un bateau creusé avec ce type d'outils....
  15. Joli matériel et en plus fait main! J'ai fait un couteau croche mais plus petit....je ne parviens pas à faire de beaux copeaux. ... Mon racloir est plus long pour le prendre en pleine main et c'est ce qui me sert le plus..
  16. Très sympathique votre discussion sur la nature des bois. J'adore ces expériences. Personnellement je préforme mes branches creuses en ne touchant pas les fondus et l'extrémité. Je les creuses juste à la fin pour l'esthétisme car creuser c'est ce qui affaiblie le moins les branches. ( épaisseur, largeur puis le creux) Pour les fondus, je decrossir l'équilibrage des deux branches par les fondus et le premier 1/3 des branches pour être sûr qu'elles travaillent, puis équilibrage normale en y touchant le moins possible. Il faut qu'elles travail mais que ça se voit pas..... ou presque pas. Attention à ne pas trop descendre en épaisseur minimale car une branche creusée travaille dans les deux sens. Un bois chauffé, doit très probablement perdre une grande partie de sa zone d'élasticité. .... Bon courage
  17. Très joli travail et belle présentation ! Quelle essence ton bois? Et les dimensions de ton arc?
  18. Alors, ton arc semble être blanc, donc que de l'aubier ?
  19. Plus je le regarde. .... avec son dos bien rond et l'épaisseur des branches encore importantes..... des branches creuses serait sympa! Pour la longueur avec 28 d'allonge , c'est jouable avec un peu d'amour et de tendresse lors de l'équilibrage et de son utilisation. Après je n'aI pas bien compris la nature de ce bois. Acacia : blanc avec duramen très peu marqué ou rouge avec un duramen orange foncé bien marqué? Je trouve qu'ils on des différences mécaniques bien marqué.....
  20. J'aime aussi ce type d'arc! Tu as raison pour la résistance des matériaux au niveau des fondus. Il faut y faire attention surtout qu'ils ne sont pas bien plus épais que les branches , actuellement. Mais la largeur du milieu de branche donne de la stabilité, évite la torsion et donne la possibilité de recurves bien plus important. La finesse des extrémités de branches allége l'arc. Le compromis ou et l'équilibre de l'ensemble tient ,dans pas trop de masse , en allégeant l'arc tout en gardant un maximum de largeur sans descendre en dessous des 10 ou 12 mm d'épaisseur..... car sinon il faudra travailler sur la largeur pour finir l'équilibrage. Après ..... Il reste la possibilité de creuser les branches sans toucher aux épaisseurs latérales......
  21. Oui en effet. ..mais je l'ai relu avec plaisir ! Un arc tout bois est vraiment très différent d'un arc composite. ...
×
×
  • Create New...