Jump to content

Flatbow en Erable Champêtre


Recommended Posts

Bonjour à tous,

J'ai abattu un érable champêtre il y a 4 ans. La bille avait été fendu en 4 et les chevrons taillées en billette d'un peu plus de 2" par 2" et d'une longueur supérieure à 70". Le bois doit donc être sec. Je n'ai aucune expérience avec ce bois blanc, un peu différent des autres: en effet, le bois de printemps n'est pas poreux contrairement au frêne ou à l'orme par exemple. Donc j'ignore quelle qualité des cernes on recherche, large ou mince. En tout sur les morceaux que je possède, les cernes sont larges, autour de 5mm. Les américains ont plus d'expérience que nous avec leurs différents érables, en particulier l'acer saccharum (érable à sucre ou Hard Maple). J'ai fait un test de densité du bois que je possède en faisant une baguette de bois régulière graduée mis dans un contenant rempli d'eau: 0,75. Donc autant sinon mieux que l'érable à sucre.

Mon actuel arc en osage (réalisé en 2009 il me semble) rend l'âme: un éclis sur le dos déjà réparé, a refait "crac" la semaine dernière... Donc je vais arrêter de tirer dessus. Le problème c'est que je n'ai pas d'arc remplaçant, donc je dois y remédier...

Voici la billette que j'ai choisi (le soleil éclairci fortement l'écorce):

IMG_3719.thumb.jpg.ce5cc228b2a5b52f8c4059ca03a35560.jpg

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Après un peu de menuiserie...

Le flatbow fera, si tout se passe bien, 68" ntn (ou un peu moins, suivant le déroulement de l'équilibrage et des finitions), 1"3/4 au plus large des branche et 50#@28"1/2. J'ai laissé un peu de liber, je me tâte encore à savoir si j'en laisserai un peu ou pas du tout. Ce qui est chouette avec les bois blanc, c'est que le dos est déjà sous l'écorce... en comparaison à l'if ou à l'osage où l'on doit faire sauter de l'aubier, c'est quand même çà de moins à faire!

IMG_3749.thumb.jpg.0d5b24d1fd5ce1328af4570191d19209.jpg

Link to comment
Share on other sites

Et c'est là que les ennuis, ou plutôt la facture d'arc, commence... La branche de gauche est plutôt sage avec son léger reflex, alors que celle de droite ondule tout du long, a un départ de fondu plus haut que l'autre à cause de la forme bizarre de la poignée (j'ai du mettre une cale en carton pour mettre la poignée à peu près droite sur l'arbre)... La lecture pendant l'équilibrage n'était pas évidente, j'ai essayé de garder une épaisseur progressive et régulière. Avec la corde lâche, j'ai enlever de la matière à la râpe jusqu'aux 10 premiers pouces de tension, ensuite, je n'ai utilisé que le racloir.

Je me suis arrêté aujourd'hui aux alentours de 15-16" pour 50# (avec corde lâche toujours). J'ai mon idée pour les corrections. Pour les conseils, n'hésitez pas!

 

IMG_3743.jpg.7112c962eebda2c88703ed9ee9cdf766.jpg

 

IMG_3747.jpg.7a70442229413374b6ae922cc97e0a00.jpg

Link to comment
Share on other sites

C'est pas un cadeau :original: mais ça devrait faire un arc sympa. L'équilibrage est bien parti - peut-être que ça travaille un peu beaucoup au 1er tiers (edit: voire la 1ère moitié) à gauche compte tenu du reflex local.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Link a dit :

J'ai fait un test de densité du bois que je possède en faisant une baguette de bois régulière graduée mis dans un contenant rempli d'eau: 0,75. Donc autant sinon mieux que l'érable à sucre.

C'est aussi ce que je me disais après mon seul essai avec ce bois qui semble avoir de belles qualités. Hélas le morceau que j'avais est parti en banane latérale au séchage, irrécupérable...

Link to comment
Share on other sites

La photo de l'arc débandé sur l'arbre, posté plus haut, le montrait avant les premières flexions. Ici, la seconde photo présente l'arc non sollicité ( il n'y que le poids de la corde, du peson et de la poulie mobile) et on note qu'au bout de 15" pour 50#, on a déjà un net suivi de corde. La branche de droite a pris plus cher que l'autre reflex on dirait. Je pense que je vais mettre un peu de reflex aux deux branches, mais je ne sais pas encore quand, et avec quelle intensité...

IMG_3743.jpg.a9cbc2a7708380026a57c6afdb765cf4.jpg

IMG_3748.jpg.398908bcd97e2c75bd5cde79e75f0ea1.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,
Avec ma très faible expérience, je dirai, attention ne pas faire tout le travail d'équilibrage avec la corde lâche,
Dès que possible bander l'arc avec sa bonne longueur de corde, la direction de l'effort n'est pas la même.
Je dis ça, car je me suis déjà fait avoir...

 

Edited by yojimbo
Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, yojimbo a dit :

Avec ma très faible expérience, je dirai, attention ne pas faire tout le travail d'équilibrage avec la corde lâche,

T'inquiète pas pour Link, c'est un jeune mais pas un bleu......:tool:

Link to comment
Share on other sites

Merci les amis. Le rappel sur l’utilisation de la corde lâche est un bon conseil.

Avant de mettre du band, je m’assure que les courbes soient le plus harmonieuses possibles. Pour l’instant, j’ai un peu d’ajustement à faire et ensuite je raccourcirai la corde. Selon moi, dès qu’un band est soumis à l’arc, la contrainte est bien plus forte et l’équilibrage se doit d’être bon ( ou parfait si possible....!), sinon les défauts s’accentuent et l’arc prend un suivi de corde excessif qui aurait pu être éviter.

Link to comment
Share on other sites

Comme du suivi de corde se faisait sentir petit à petit, j'ai préféré mettre du reflex aux branches. J'ai utiliser le décapeur thermique et un gabarit. Je n'ai pas voulu mettre trop de courbure, juste suffisamment pour limiter le set. Ne connaissant pas du tout l'érable, je voulait pas être trop gourmand.

IMG_3979.jpg.14bed194c34ad3e991069a95f9d939e6.jpg

Link to comment
Share on other sites

Et sur l'arbre. L'arc garde un suivi de corde nul trente seconde après avoir été sollicité des dizaine de fois.

Corbeau avait raison, la zone juste après la poignée de la branche de gauche a été un peu trop gratté. Et celle de droite qui était un peu reflex-deflex-reflex... donne l'effet d'une branche qui reste "droite". Pas facile, j'aurais pu mieux faire. Je suis à 50#@27" AMO avec un band faible (objectif 50#@28"1/2). Je vais donc arrêter de gratter et faire les finitions. J'ajusterais plus tard.

IMG_3994.jpg.a660b7f594a72280172ec3844376d4b9.jpg

IMG_3993.jpg.f51a234d10638fb0fcaaa626719791ee.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Corbeau a dit :

J'aime bien les arcs asymétriques

Faut être un peu maso, non? 😉

Pour ma part, je suis partagé... C'est dure de savoir ou gratter pour corriger, j'ai l'impression que l'équilibrage n'est jamais bon. J'ai souvent utiliser le pied à coulisse pour être sure d'avoir une dégressivité régulière.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Link a dit :

Faut être un peu maso, non? 😉

Bon OK, j'aime bien juste un zeste d'asymétrie, du style plus de deflex d'un côté que de l'autre, que je compense par des courbures elles-mêmes asymétriques...

Link to comment
Share on other sites

Il reste du cambium (voir du liber?) sur le dos de l'arc. Bien que les cernes soit plutôt large, je souhaite garder le dos le plus intact possible. J'ai voulu tester d'enlever une bonne partie au scocth brite en ayant préalablement humidifié le dos.

IMG_4008.jpg.0dd9b536b6297ab089de38a841d6abb0.jpg

Link to comment
Share on other sites

Mais çà a eu peu de succès, j'ai du m'aider encore du racloir. Mais comme mon racloir est droit, je ne peut pas racler les parties concave et il reste du cambium. Certains le laisse et c'était mon idée également, mais une fois sec, l'aspect fait cartonneux et je ne trouve pas çà esthétique sur le bois. Il faut que je trouve soit un racloir adapté soit autre chose plus efficace que l'éponge grattante... le papier de verre lui s'encrasse avec le cambium (sec)....

IMG_4009.jpg.dfd8c93ef7728f2a5adcec3926c3fce3.jpg

Link to comment
Share on other sites

Le cambium saturé d'eau s'enlève facilement, le problème est qu'il peut sembler presque étanche à l'eau froide chez certaines essences (voire certains arbres au sein d'une essence, j'ai eu le cas sur du frêne). Dans ce cas il s'humecte juste en surface et du coup ne se décolle pas. L'eau très chaude aide bien en effet.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Et finalement, pour les poupées, j'ai opté (à nouveau) pour l'epoxy. Comme on le voit mes plans de collage ne sont pas assez soignée pour utiliser de la cyanoacrilate. Je ne suis pas assez adroit avec la ponceuse à bande, j'ai peur de trop poncer le bois et de faire une bêtise. Donc je fait un coup de scie bien droit, un léger ponçage et ensuite collage du morceau de renfort (qui lui a été poncé sur la ponceuse à bande à l'envers).

Bois de renne.

IMG_4123.jpg.fe9952dcf487d48ba5129e65127135fe.jpg

Link to comment
Share on other sites

Et ici en cours de façonnage. Outils utilisés: râpe de maréchal ferrant, lime "piqure 0", papiers de verre, scie de carreleur (en carbure de tungstène) et limes à tronçonneuse.

IMG_4124.jpg.4f64b638392f30f88ae55826184300d5.jpg

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...