Jump to content

Link

Membres
  • Content Count

    4,290
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

Everything posted by Link

  1. Désolé, j’enfonce le clou également... il y a exactement une semaine, un de mes arcs en orme m’a explosé à pleine allonge. Il n’a même pas fait « crac » avant de casser... la politesse se perd, même chez les selfbows...
  2. Mais... et oui j'ai un petit soucis... sur la branche de droite, à peu près au milieu, j'ai comme une blessure dans le bois... Je ne pense pas que çà partira complètement à l'équilibrage. Pour le moment, çà bronche pas, mais je vais faire attention. Si vous avez des solutions à proposer, je suis preneur.
  3. Pour l'équilibrage, les branches sont régulières. J'ai souvent eu tendance à faire des équilibrages où les bouts de branches travaillaient un peu trop alors que le début, en sortie de poignée, pas assez. J'essaye de ne pas tomber dans le piège et de garder les extrémités plus rigides. Pour l'instant, l'arc fait 50# pour 10" environ. Ça demanderais à plier un peu en milieu voir au dernier tiers.
  4. Après quelques coups de ciseau et de râpe. La poignée sera également baissée en épaisseur. Une poignée profonde oui mais pas trop quand même (1"3/4 devrait suffire). Au fait, l'arc aura un design similaire à l'érable en cours, 67" ntn, 1"3/4 au plus large des branches, 50#@28"1/2. J'ai laissé volontairement 1" de plus de chaque coté des branches, je couperais à la fin, on ne sais jamais...
  5. Je vais essayer de faire mes poignées d'arc un peu plus profondes que par le passé. Ici, j'ai rajouter un morceau d'if, la billette manquait d'épaisseur à ce niveau. Collage à la Titebond III, avec serre joint bien sure.
  6. Ce n'est pas ma partie préférée mais il faut y passer. Ce que je fait, comme beaucoup je suppose, c'est que je dresse grossièrement le dos de la billette. Ensuite, je trace les largeurs de l'arc, je taille tout çà et je reprend le dos en fignolant. Ça permet d'avoir moins de surface à dresser plutôt que de le faire sur une billette entière. Le cerne que j'ai choisi pour le dos est un peu fin, l'épaisseur d'aubier tout du long sera régulière, à peine 1/4". Je vous montrerais une photo du dos dressé plus tard, j'ai laissé à certains endroit une surépaisseur d'un cerne ( sur des noeuds nota
  7. Un peu de reflex, beaucoup d'aubier.
  8. Salut à tous, Comme évoquer dans un précédent post sur la fabrication d'un arc en érable, mon ancien arc en osage ayant été mis à la retraite, il me faut un nouvel arc, pourquoi pas deux... Ce morceau d'if n'a pas de tâches bleutées contrairement à une autre ébauche précédemment commencée. Le coeur n'est pas très centré par rapport à l'axe de la billette, ce qui rendra la lecture des cernes sur le ventre pendant l'équilibrage plus compliqué (et mécaniquement, je ne pense que ce soir l'idéal).
  9. Et c'est là que les ennuis, ou plutôt la facture d'arc, commence... La branche de gauche est plutôt sage avec son léger reflex, alors que celle de droite ondule tout du long, a un départ de fondu plus haut que l'autre à cause de la forme bizarre de la poignée (j'ai du mettre une cale en carton pour mettre la poignée à peu près droite sur l'arbre)... La lecture pendant l'équilibrage n'était pas évidente, j'ai essayé de garder une épaisseur progressive et régulière. Avec la corde lâche, j'ai enlever de la matière à la râpe jusqu'aux 10 premiers pouces de tension, ensuite, je n'ai utilisé que le
  10. Après un peu de menuiserie... Le flatbow fera, si tout se passe bien, 68" ntn (ou un peu moins, suivant le déroulement de l'équilibrage et des finitions), 1"3/4 au plus large des branche et 50#@28"1/2. J'ai laissé un peu de liber, je me tâte encore à savoir si j'en laisserai un peu ou pas du tout. Ce qui est chouette avec les bois blanc, c'est que le dos est déjà sous l'écorce... en comparaison à l'if ou à l'osage où l'on doit faire sauter de l'aubier, c'est quand même çà de moins à faire!
  11. Et de profil. La fibre du bois n'est pas snaky mais n'est pas non plus très droite.
  12. Bonjour à tous, J'ai abattu un érable champêtre il y a 4 ans. La bille avait été fendu en 4 et les chevrons taillées en billette d'un peu plus de 2" par 2" et d'une longueur supérieure à 70". Le bois doit donc être sec. Je n'ai aucune expérience avec ce bois blanc, un peu différent des autres: en effet, le bois de printemps n'est pas poreux contrairement au frêne ou à l'orme par exemple. Donc j'ignore quelle qualité des cernes on recherche, large ou mince. En tout sur les morceaux que je possède, les cernes sont larges, autour de 5mm. Les américains ont plus d'expérience que nous avec leu
  13. Link

    pointes judo

    Pareil, j’ai utilisé des douilles de 38 spécial avec des scorpios de chez zwickey. Les scorpios étaient stoppées avec du scotch d’électricien ( ce qui permet de régler le poids en plus). Mais en effet, il faut du 11/32 au bout. Est ce que des pointes field limées à plat avec des scorpios fonctionneraient pour du 5/16?
  14. C’est simple et beau. Bel arc! Questions de néophyte : Sur un lamellé sans fibre, l'équilibrage s’effectue t il comme pour un selfbow? Et concernant la légère bosse que l’on distingue sur les 16 premiers pouces d’allonge de la courbe, est ce dû au reflex?
  15. Ce n’est pas la question d’origine du sujet mais j’ai trouvé un article intéressant sur la palette: https://charlesarcheryblog.wordpress.com/tag/extra-layers-leather-on-tab/ Je ne connaissais pas l’idée des 1mm d’épaisseur toute les 10#. Je trouvais ça un peu surdimensionné (5mm de cuir pour 50# dans mon cas) mais finalement à l’usage, c’est cohérent.
  16. Bienvenue et désolé pour ton papi. En réalité c'est un peu moins de 150kg... JMG a multiplié par deux mais en fait il faut diviser : 34 kilos 😄 Vu la puissance du premier arc et le carquois d'arc, peut être que ton grand père chassais...
  17. En effet, il n'y a pas de zone qui semble trop plier. Pas facile avec son caractère anguleux, bien joué! J'espère qu'il va garder son reflex.
  18. Je souligne le "légèrement", pour le coude levé. Du moins légèrement levé par rapport à l'axe de la flèche. Mais droit (comme la ligne rouge) en direction de la poignée. Pour illustrer mon propos (attention, 3 doigts dessous tout de même):
  19. Une belle gestuelle, et comme çà été dit, le bras d'arc descend trop vite après le tir. Peut être envisager une ou plusieurs séquence de tir, ou la seule concentration se fait sur ce point là? A intégrer ensuite dans les séances de tir standard. Une remarque, mais qui ne te concerne peut être pas, à toi de vérifier. Pour la main de corde, on accorde souvent de l'importance à l'alignement du coude-poignée-fût de flèche, vue de profil comme sur ta vidéo. C'est bien et pas bien, l'alignement qui me semble plus important est celui vu de haut comme sur la photo (je ne suis pas un exemple, hei
  20. Merci pour ta subtilité Pierre, j’apprécie ! J’aimerais un jour forger des bodkins... il faut du temps pour faire tout ça... Sérieusement, j’ai pensé à mettre un petit poêle à bois mais je ne saurais comment l’installer en toute sécurité (tout est en bois dans l’abris...).
  21. Oui, et il fume en ce moment, je me bat pour trouver le bon spine pour mon arc!
  22. Dans la même idée, j'ai retrouvé l'étau avec quelques points de rouille et de gouttelettes cet hiver. J'ai pensé aussi à mettre un petit extracteur, tu me conforte dans l'idée de mettre çà en oeuvre. Merci Serge! Et pour les roulettes, çà m'a aussi traversé l'esprit. La perceuse à colonne n'est pas fixer, elle n'est pas trop lourde (lourde quand même) et je peux la déplacer sur le l'établi là où çà m'est pratique pour travailler.
  23. Et pour terminé, l'atelier pris en flagrant délit d'activité toxophile... Le bémol, c'est que l'atelier n'est pas chez moi mais chez mes parents à 20 minutes de mon appartement.
×
×
  • Create New...