Jump to content

Semer des bois d'arc...


lefred
 Share

Recommended Posts

Bonjour

J'aimerais me faire une petite plantation de bois d'arcs à la maison.

J'ai vu sur un sujet qu' hector avait repéré à pas mal d'endroits de l'oranger des osages.

J'aimerais en semer en pépinière pour me faire une petite plantation et je cherche quelques fruits.

Si quelqu'un possède un arbre qui fructifie je serais très intéressé par quelques fruits, mon beau père en a bien un arbre dans son jardin mais étant seul il ne fait pas de fruits par contre il a l'air de bien pousser en Aveyron sans soins particuliers.

J'envisage aussi de semer du cytise et du bambou "moso", si quelqu'un l'a déjà fait je veux bien quelques conseils ou retour d'expérience surtout sur le bambou traçant que je ne maitrise pas trop...

merci d'avance.

Link to comment
Share on other sites

Chaque graine a ses propres critères de levée de dormance, j'ai rien trouvé encore sur l'osage mais je sais que les légumineuses (acacia, cytise, caraganier, feviers et autres) sont souvent colonisatrices derrière les feux de forêt, du coup en chauffant la graine tu améliores énormément le taux de germination.

Sinon j'ai vu que l'osage se bouturait je vais le tenter aussi de cette manière même si avoir des clones d'un seul sujet me déplait un peu dans l'idée...

Le 08/05/2022 à 00:27, hector a dit :

Apres  avec l osage ce n 'est pas simple..... a faire pousser.

sinon t'as réussi à en faire pousser quand même ou c'est un échec ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, lefred a dit :

Chaque graine a ses propres critères de levée de dormance

Pas simple pour l'osage apparemment... Voici ce que j'ai trouvé, et traduit avec l'aide de google (+ menues corrections persos) pour les anglophobes :
 

Citation

 

Les graines d'Osage Orange ont une dormance relativement peu profonde, nécessitant un certain degré de patience pour être surmonté et il est généralement assez facile d'obtenir des niveaux élevés de germination si les procédures correctes sont suivies.

Faire d'abord tremper les graines dans l'eau pendant 24 heures puis égoutter l'eau. Préparez ensuite un substrat drainant libre dans lequel les graines doivent être mélangées, cela peut être un mélange 50/50 de compost et de sable, ou de perlite, de vermiculite. Le mélange de substrat choisi doit être humide (mais pas mouillé), si vous pouvez en extraire l'eau avec votre main, il est trop humide et vos graines peuvent se noyer et mourir.

Mélangez les graines dans le substrat, en vous assurant qu'il y a suffisamment de volume de matière pour garder les graines séparées. Placez le mélange de graines dans un sac en plastique transparent (les sacs de congélation, en particulier les sacs à fermeture à glissière sont très utiles pour cela - à condition qu'un petit espace soit laissé dans le joint pour l'échange d'air) S'il ne s'agit pas d'un sac de type fermeture à glissière, il doit être lâchement attaché. Ensuite, écrivez la date sur le sac afin de savoir quand le prétraitement a commencé.

Les graines ont besoin d'une période de froid soutenu pour rompre la dormance qui s'y trouve, ceci est facilement réalisé en plaçant le sac préparé de graines et de mélange de compost au réfrigérateur (4° Celsius) pendant 4 semaines. Il est tout à fait possible que les graines germent dans le sac à ces températures lorsqu'elles sont prêtes à le faire, si elles le font, retirez-les simplement du sac et plantez-les soigneusement. Les graines prêtes à germer seront devenues dodues et molles.

À la fin de la période de prétraitement, semez les graines sur un lit ferme de compost humide de bonne qualité et recouvrez de quelques millimètres de compost humide supplémentaire. Tasser gentiment le compost et conservez-le dans un endroit chaud, à l'abri du soleil brûlant entre 15 et 20 degrés Celsius. La germination devrait commencer dans quelques semaines.

N'exposez pas les graines nouvellement semées à des températures élevées (supérieures à 25 degrés Celsius), sinon une dormance secondaire pourrait être induite et les graines ne germeront pas tant qu'elles n'auront pas été prétraitées à nouveau. Les graines germées peuvent être plantées dans des pots dans un compost de bonne qualité. Gardez les semis bien arrosés et exempts de mauvaises herbes. La croissance au cours de la première année est généralement comprise entre 5 et 15 cm et généralement sans problème. Laissez-les pousser pendant 2 ou 3 ans avant de les planter en position permanente.

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, hector a dit :

Je pense meme  me rendre a certain sendroits  et semer des graines a tout va et compter sur  .le hazard.......

:icon_super:

Ça pourrait bien marcher. Il faudrait que les graines passent un hiver dans des conditions convenables, et au printemps ça devrait germer. Si possible mets les graines dans des ronces pour éviter que les jeunes pousses soient croquées par des chevreuils...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, lefred a dit :

du coup en chauffant la graine tu améliores énormément le taux de germination

Possible, mais sinon il semble que les graines d'osage ait besoin de froid (voir ci-dessus).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Corbeau a dit :

Possible, mais sinon il semble que les graines d'osage ait besoin de froid (voir ci-dessus).

C'est le cas pour la majorité des graines, le ginko biloba qui est sur terre depuis plus de 150 millons d'année est le seul survivant de son époque car il est le premier à utiliser la dormance durant l'hiver. Depuis la nature à développé plusieurs moyens pour décaler la germination de ses graines, ça peut être le choc en tombant au sol, une période de stratification qui altère le tégument entourant les graines, la vernalisation (passage au froid plus ou moins marqué), la chauffe pour les pyrophytes ou le passage par un intestin et ses sucs gastriques pour d'autres...

Cette dernière option est une évolution bcp plus aboutie qu'on ne le pense, ça permet aux graines de parcourir une distance raisonnable et de ne pas concurrencer leur parent en germant à leur pied et ça assure une fertilisation car la graine ressort dans une bouse qui lui donne un sérieux coup de pouce pour démarrer.

Les arbres dénotent une certaine intelligence, ils sont même manipulateurs, les fruitiers avec leur floraison olfactives et visuellement attractives attirent les insectes pour les polliniser, ensuite ils développent leur fruit souvent à l’abri des regards et lorsque leur graines sont matures ils les colorent leur ajoute sucre et parfum pour les rendre irrésistible pour les animaux que nous somme se chargeant ainsi de les disséminer, lorsqu'on cueille un fruit sur un arbre c'est exactement ce qu'il attend de nous.:thumbup:

Pour l'osage à la lecture de la traduction je mettrais les graines au début de l'hiver dans un pot remplit de sable/terreau/compost contre un mur nord et au printemps ça devrait sortir tout seul. La durée et la t° de vernalisation sont assez proche du pommier (assez courte) et en cas de doute cela ne pose pas de problème de stratifier les graines plus longtemps que nécessaire.

 

Link to comment
Share on other sites

Merci a tous, je vais récuperer de nouvelles graines (Italie et Allemagne) et me relancer s 'il n 'est pas trop tard dans la saison.....

Ou preparer pour l 'année prochaine.....

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...