Jump to content

Arc en robinier


 Share

Recommended Posts

Bonjour

C’est mon premier poste sur le forum, je suis un archer débutant et je tire actuellement avec un arc d’initiation en 30 livre en barbow, mais j’ai un tir très rapide qui fait pensais plutôt au tir instinctif, mais pas facile d’apprendre dans un club où il tire tous avec des arcs tellement équipés que cela ne ressemble plus à des arcs,

Je suis également passionné par le travail du bois, d’où ma venue sur ce site pour allier mes deux passions et me fabriquer mon arc

Après un premier essai il y a quelques années d’un arc en frêne type plutôt flabow (je n’est plus les photos) mais l’équilibrage était mal fait et il avait une puissance très faible, il a fini par casser,

L’année dernière j’ai récupéré du robinet faux acacia et j’ai décidé de retenter la fabrication d’un arc

Mais j’ai commis l’erreur de ne pas enlever l’aubier et l’arc n’a pas tenu longtemps,

Ayant j’ai un stock de piquet de clôture en robinier à ma disposition, j’ai recommencé cette fois en retirant l’aubier

Mais après quelques utilisations, j’ai des marques de compression qui sont apparue sur le ventre de l’arc, j’ai lu que cela n’était pas bon signe,

Je sais pas si sur les photos vous pourrez me dire l’ampleur des dégâts

Donc j’ai quelques questions

Est-ce que ces plis de compression sont graves ?

Est-ce que je peux tirer avec ?

Quel en sont la où les cause ?

IMG_20210407_185103.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bienvenue à toi. Mon arc en orme que j'utilise en préhisto à pris des plis de compression depuis 5 ans  et je continue avec 😉 Juste une perte de rendement, et alors ? L'archer sait s'adapter à son arc 😁

Edited by PatriceB
Link to comment
Share on other sites

Le robinier est sujet aux plis de compression.....c'est comme ca! :tristounet:

La solution que j'ai trouvée pour limiter, c'est de faire le ventre plus large que le dos.

Comme dit Patrice, ca n'empêche pas l'arc de tirer si on ne lui demande pas plus en allonge que ce qu'il peut donner....

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses

Je vais continuer de tirer doucement avec 

Je vais essayer ta technique Pedro de faire un ventre plus large que le dos 

Car le suivant est sur l'établi. Je suis en train d'enlever l'aubier

Je vous solliciterai sûrement pour les étapes suivantes 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il est possible que même avec une section trapézoïdale, des plis de compression apparaissent avec le robinier. Mais il ne faut pas considérer cela comme un échec. Avec un équilibrage correcte et une allonge adaptée, l’arc pourra tirer des années.

J’ai toujours eu des plis de compression (en surface mais pas en profondeur) sur mes arcs en robinier malgré des précautions. Vous avez déjà réussi à les éviter complètement sans avoir à surdimensionner les côtes de l’arc?

Tiens nous au courant Sylvain de ton prochain projet, on a hâte de voir ton travail.

Link to comment
Share on other sites

Il y a eu (il y a longtemps)un article sur Primitive Archer  sur le robinier en facture d'arc .

L auteur  concluait que   pour éviter las plis de compression il fallait faire attention a:

-la taille et le design de l arc (long ,plat et large)

-comme le signale Pedro un ventre plus large  que le dos aide aussi...;

-la dégressivité des branches  qui se doit d'être sans défaut

-et surtout il  insistait sur la nature du sol dans lequel l 'arbre avait pousse,

D 'après ses dires c 'était un critère primordial.

Black  (Honey)locust Trash or treasure?

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, hector a dit :

Il y a eu (il y a longtemps)un article sur Primitive Archer  sur le robinier en facture d'arc .

L auteur  concluait que   pour éviter las plis de compression il fallait faire attention a:

-la taille et le design de l arc (long ,plat et large)

-comme le signale Pedro un ventre plus large  que le dos aide aussi...;

-la dégressivité des branches  qui se doit d'être sans défaut

-et surtout il  insistait sur la nature du sol dans lequel l 'arbre avait pousse,

D 'après ses dires c 'était un critère primordial.

Black  (Honey)locust Trash or treasure?

 

Ah! Donc je ne dis pas que des bêtises. Ou si c'est le cas, je ne suis pas le seul! :spiteful:

J'ajouterais aussi que contrairement à l'if, les cernes  du robinier doivent être  larges. J'ai vu une fois un arc en robinier dont les branches étaient faites dans un seul cerne.....mais ca ne court pas les rues!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, hector a dit :

Il y a eu (il y a longtemps)un article sur Primitive Archer  sur le robinier en facture d'arc .

L auteur  concluait que   pour éviter las plis de compression il fallait faire attention a:

-la taille et le design de l arc (long ,plat et large)

-comme le signale Pedro un ventre plus large  que le dos aide aussi...;

-la dégressivité des branches  qui se doit d'être sans défaut

-et surtout il  insistait sur la nature du sol dans lequel l 'arbre avait pousse,

D 'après ses dires c 'était un critère primordial.

Black  (Honey)locust Trash or treasure?

 

Merci Hector!

Ollivier, qui a posté sur Webarcherie de superbes arcs en robinier avec traitement du ventre à la chaleur sèche, a fait des remarques pertinentes (en accord avec les interventions que vient de faire PEDRO):

"Mon robinier provient d'un tronc de 40 cm à la base de mémoire, et débité en billettes. Rien à voir avec un petit jeunot de 10cm, qui va te contrainde à 1/ avoir un dos rond et 2/ violer pas mal de cernes sur le ventre (et donc avoir pas mal de bois de printemps). Avec un gros tronc tu vas avoir 1/ un dos plat (meilleure répartition des forces entre la ligne de centre de la branche et les bords) et 2/ plus de liberté pour choisir une zone avec les plus gros cernes possibles en bois d'été. L'objectif étant d'avoir 2 cernes uniquement sur la branche: 1 pour le dos (5-6mm) et 1 sur le ventre (5-6 mm aussi) et du coup aucun cerne de bois de printemps sur le ventre, juste un seul au coeur. Avec cela, et sans caramélisation, je n'ai pas de plis de compression MAIS j'ai un peu de suivi de corde."

Le robinier peut probablement être un bois d'arc de grande qualité, mais pour çà il faut bien le choisir. Ça vaut évidemment pour chaque essence, mais parfois on laisse de coté le robinier à cause de ces défauts en compression alors qu'il faut juste savoir choisir le bon morceau (oui c'est sure, tant qu'on a pas coupé, on ne voit pas les cernes...) et la bonne méthode de facture. Parmi les bois d'arcs de chez nous, le robinier est l'arbre qui a ma connaissance pousse le plus droit et est très courant (comparé aux frênes, ormes, érables, if, etc...).

Link to comment
Share on other sites

Une seule remarque , il n est pas toujours facile  de choisir couper , transporter , fendre , et stocker un arbre de 40 cm de diametre.

La plupart du temps il est plus aisé de se procurer un tronc de 20 cm...

Merci pour l info concernant l arc fabrique dans deux cernes de bois.

Link to comment
Share on other sites

Voici ce que dit Tim Baker du "black locust" (robinier)

https://webarcherie.com/index.php?/topic/41606-bow-woods-bois-darc-par-tim-baker/

Citation

Stronger in tension than compression. A flat-back design is fine, but a crowned-back, wide-belly design is ideal, as from a smaller diameter limb or trunk. This wood is more likely to fret and chrysal, but here there is variation between trees. Nature loves bowmakers. She knows it’s hard to tiller a bow for best safety and speed, so she gave us the locust tree as teacher. If a locust bow develops clusters of frets in one or a few small areas this is locust’s way of telling us we haven’t tillered the bow well. The fretted areas were put under greater strain, the unfretted areas loafing . Someone may think they’ve tillered a bow perfectly, but in the case of locust, the bow will actually tell you if you have or not. A well tillered bow will either have no frets, or else small frets spread along almost the entire length of the limb. If a locust bow is tillered perfectly and still develops frets, this is locust’s way of saying we haven’t designed the bow properly for its weight, length and draw. The locust stave is a classroom.

... que j'ai traduit ainsi pour les allergiques à l'anglais :wink:

Citation

Plus fort en tension qu'en compression. Un design à dos plat est bien, mais l'idéal est un dos rond et un large ventre, comme à partir d'une branche ou d'un tronc de plus petit diamètre. Ce bois est plus susceptible de ruptures en compression, mais c'est variable d'un arbre à l'autre. La nature aime les facteurs. Elle sait qu’il est difficile d'équilibrer un arc pour une fiabilité et une vitesse optimales, alors elle nous a donné le robinier comme professeur. Si un arc fait des plis de compression dans une ou quelques petites zones, c’est une façon pour le robinier de nous dire que nous n’avons pas bien travaillé. Les zones fracturées ont été soumises à une trop forte contrainte tandis que le reste de l'arc se la coulait douce. Quelqu'un peut penser qu'il a parfaitement travaillé un arc, mais dans le cas du robinier, l'arc vous dira si vous l'avez fait ou non. Un arc bien équilibré n'aura pas de plis, ou alors des petits plis répartis sur presque toute la longueur de la branche. Si un arc est parfaitement équilibré et présente quand même des plis, c’est la façon dont le robinier nous dit que nous n’avons pas conçu l’arc correctement pour son poids, sa longueur et son allonge. La billette de robinier est une salle de classe.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 24/04/2021 à 14:22, Link a dit :

Avec un gros tronc tu vas avoir 1/ un dos plat (meilleure répartition des forces entre la ligne de centre de la branche et les bords) et 2/ plus de liberté pour choisir une zone avec les plus gros cernes possibles en bois d'été. L'objectif étant d'avoir 2 cernes uniquement sur la branche: 1 pour le dos (5-6mm) et 1 sur le ventre (5-6 mm aussi) et du coup aucun cerne de bois de printemps sur le ventre, juste un seul au coeur. Avec cela, et sans caramélisation, je n'ai pas de plis de compression MAIS j'ai un peu de suivi de corde."

C'est effectivement tentant d'avoir un arc issu d'un gros tronc avec des gros cernes épais, signe de qualité du bois le plus souvent. Cela dit j'ai vu avec le frêne par exemple qu'on pouvait parfois avoir des cernes minces et un bois bien dur et dense.

Un cerne n'a pas forcément une dureté homogène sur toute son épaisseur, et le dos plat stresse le ventre si la section n'est pas nettement trapézoïdale.

L'avantage d'une plus petite section c'est qu'elle est pour ainsi dire naturellement trapézoïdale : la partie du dos qui travaille est étroite, donc va travailler davantage, soulageant le ventre. Un autre avantage c'est que le ventre n'est pas que "sur dosse" : il est sur "faux quartier" sur les côtés, et dans ces zones je pense que ça renforce la résistance en compression.

robinier.gif.d0bf419d2644db5b808ac3d343371988.gif

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...