Jump to content

Corbeau

Modérateur et Professionnel WA
  • Content Count

    10,570
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    83

Everything posted by Corbeau

  1. Avec ses courbes il fait penser visuellement à un arc court des plaines associé souvent à des petites allonges, mais en réalité c'est un "petit longbow" de 65" environ, prévu pour 27" d'allonge, ce qui devrait faciliter la sortie de flèche. L'inspiration de départ était le D-bow type Cherokee qui pouvait faire de 62" pour la chasse à plus de 72" pour les arcs de guerre. On retrouve l'absence de poignée, la largeur assez importante et presque constante sur l'essentiel de l'arc, les poupées en losange aux épaules putôt larges, la section quasi rectangulaire : Idéalement, pour une
  2. Pas grave, ça. Dis-moi juste où c'est et puis oublie...
  3. Je fais ça demain normalement. Il est léger en main (moins de 500 g) et souple à armer, je pense qu'il doit envoyer raisonnablement
  4. Bon le petit indien est fini. 42 lb, des traces de cambium sur le dos pour le camouflage, quelques bosses et un peu de vrillage naturel. Pour rappel la vague centrale est naturelle et les courbures sont artificielles. Conséquences du caractère du bois sur les courbures :
  5. Merci ! N'hésitez pas à me contacter à l'occasion, même si vous n'avez pas de projet d'achat défini. http://www.lesarcsducorbeau.fr/contact/
  6. Bienvenue sur Webarcherie !
  7. C'est un projet intéressant. Il faudrait des liens que tout le monde peut ouvrir, ou alors réduire les photos et les poster directement ici.
  8. - Je lui trouve un goût de pomme. - Y'en a ! Edit : Nettoyage de sujet prévu... Désolé, Thierry.
  9. C'est sûr ! C'est sur ma "to-do list" mais je suis tellement mal fichu depuis un moment que ça devient une "tout doux liste"
  10. Petite nature, va C'est au château de St Izaire et ça fait un petit moment que je me dis qu'une visite s'impose, en voisin aveyronnais... https://www.saint-izaire.com/archerie/
  11. Les deux ! Je ne peux pas donner une règle précise et chiffrée car je n'en suis (de suivre) pas moi-même. C'est au jugé et ça varie selon la longueur de branche et le degré de courbure voulu. J'utilise ce gabarit la plupart du temps, la partie de droite pour les légères courbures (les zones en vert sont rectilignes) : Et donc pour réaliser la courbure voulue, j'immobilise l'extrémité de l'arc à l'endroit qui me semble convenir par rapport à l'extrémité droite du gabarit, puis je mets en forme jusqu'au contact avec le bois du gabarit au centre - ou bien je m'arrête avant selon c
  12. C'est affaire de goût / esthétique car généralement il n'a pas de d'influence sur le fonctionnement de l'arc, le laisser ou l'enlever totalement ne change pas la puissance ou la solidité (sauf si on abime le premier cerne par un grattage trop enthousiaste). Merci pour les compliments l'ami
  13. Les derniers pouces de mes arcs ne travaillent jamais, par principe - normalement la dégressivité ne va pas tout à fait jusqu'aux poupées. Si je dois faire des courbures sur un arc symétrique et sans caractère particulier, normalement j'avance pas mal l'équilibrage avant de les faire et auparavant j'ai laissé au jugé assez d'épaisseur pour que les courbures tiennent, mais pas trop pour éviter les problèmes lors de la mise en forme (genre "craac"). En fait l'épaisseur diffère peu de celle d'un arc droit. Si ce n'est pas assez épais ça sera plus facile à courber mais ensuite ça va travaille
  14. Pour les questions toxophilo-cynégétiques je te conseille une inscription sur Archasse.
  15. Dans la mesure où a priori tu souhaites rester autodidacte, ça me semble aller dans le bon sens tout ça. Une fois acquis les bon gestes et le bon mental et avec davantage de puissance musculaire, revenir à un arc puissant devrait se faire avec de meilleures chances de succès. Et il me semble par exemple que la décoche est facilitée/lissée en passant à un arc plus puissant alors qu'un arc peu puissant pardonne moins (mais est idéal pour maîtriser le geste).
  16. C'est pour ça que j'aime bien les branches pyramidales (semi-pyramidales dans le cas du dernier, les côtés ne sont pas droits) : grosse largeur là où le suivi serait le plus préjudiciable et extrémités (moitiés extérieures) sensiblement plus légères que sur un flatbow classique qui aurait été ébauché avec disons les deux tiers des branches parallèles. Je ne courbe que les extrémités et surtout pour compenser le reflex naturel d'une billette. Je trouve que deflex à la poignée + courbures ajoutées, c'est un excellent design : souple, rapide, esthétique et peu de suivi.
  17. Le flat pyramidal terminé. Il fait 69" et 52,5 lb à 28" (le cahier des charges était "50 à 55" ). Env. 60-65 mm au plus large. On voit bien ci-dessous les quelques vagues, le deflex naturel asymétrique, et les courbures ajoutées "compensatoires" : Il est teinté chêne moyen. Le cambium était dur et hyper résistant même en humidifiant - jamais vu ça avant. Les cernes sont minces mais le bois est vraiment dense et dur.
  18. C'est à vérifier. Il me semble qu'il n'y a que des règles au niveau de la lame, de mémoire mini 25 mm de large x 40 mm de longueur tranchante. S'il n'y a pas de puissance mini réglementaire (à vérifier là encore), l'éthique veut de ne tirer un gibier que si on est certain de la pénétration correcte de la flèche pour infliger une blessure rapidement létale. Ça dépend bien sûr du gibier visé (un garenne c'est différent d'un vieux sanglier ) et entre autres de la puissance pour un design donné, et aussi beaucoup de l'adaptation de la flèche...
  19. Moi aussi, d'une part parce que j'aime bien cette transmission par la pratique et le contact humain qui va avec, et d'autre part parce que ça participerait à la survie des "arcs du corbeau". Avec la pandémie j'ai l'impression que beaucoup de gens diffèrent les dépenses relatives à des choses "non indispensables" - telles que l'acquisition d'un arc en bois ou des connaissances relatives à sa fabrication. Beaucoup n'accèdent plus aux espaces de tir à l'arc, il y a une inquiétude ambiante et souvent des problèmes financiers bien réels. Tout pareil...
  20. J'ai pu recevoir mon premier stagiaire la semaine dernière, un garçon très sympa et habile, bardé d'expériences en tous genres en bushcraft, wwoofing varié, et même éthologie équine ("chuchoteur")... Longbow en orme de 46 lbs à 27" : Manu, baisse ce coude ! Le gars a l'habitude du compound avec décocheur, c'est peut-être pour ça. Éric, c'était du super bois, merci encore ! J'avais un peu d’appréhension à cause de la forte odeur de champignon dans l'écorce, d'une zone brune localisée dans l'aubier, et d'une branche partie un peu en latéral au séchage de l'ébauche - mais à l'
  21. Corbeau

    cytise

    C'est fonctionnel : ça permet d'amorcer une casse spectaculaire. J'ai eu une casse de longbow en cytise dont l'aubier (mince) avait été laissé intact, et les quelques essais que j'ai pu réaliser depuis montraient que l'aubier de cytise est cassant, bien davantage que le bois de cœur seul. Cela dit je ne prétendrais pas que mon expérience reflète la règle générale avec le cytise, d'autant que des arcs avec aubier existent et semblent solides - et je suis d'accord avec Alpha : le contraste aubier / cœur est très beau.
  22. Bien ! (sauf pour le reptile éventuellement) Je ne l'avais vraiment pas vue...
  23. Condoléances. En tout cas c'était une aventure riche d'enseignements, comme tu le reconnais. Avec une fissure de ce type tu aurais sans doute pu te contenter de chauffer la zone fissurée pour que de l'araldite lente y pénètre bien, puis ligature encollée (ce n'est pas une contrepèterie, cherchez pas ), et basta...
  24. Idem ce matin, c'était direct et déjà connecté en tant que membre - alors qu'avant j'avais eu aussi l'avertissement de sécurité sur Firefox avec question style "y aller quand même ?"... Du coup, n'écoutant que mon courage et mes compétences informatiques je "n'y étais pas allé" et ce matin je m'apprêtais à venir pour demander éventuellement ce qui se passait...
  25. Bravo pour les difficultés techniques surmontées - enfin, apparemment et pour le moment...
×
×
  • Create New...