Jump to content

Felix

Membres
  • Posts

    1,593
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    12

Everything posted by Felix

  1. dire que j'utilise du 532, voire même du 632 de chez Campbell's en 532, je suis descendu à 3x5 brins pour mes arcs de maxi 40 livres
  2. sur un selfbow, le dos doit être dans un seul cerne de bois pour ne pas casser (sauf exception...). Donc plutôt plat sur une billette de gros diamètre, et un peu plus rond sur un petit diamètre. Et le ventre ne doit pas toujours être rond. C'est bon avec de l'if qui résiste bien en compression, mais avec du frêne ou du robinier par exemple qui résistent mieux en traction (sur le dos) qu'en compression (sur le ventre), il y a intérêt à faire aussi le ventre plat. Mon tout premier arc, un longbow en frêne avec le ventre rond a développé de très gros plis de compression sur le ventre. Et donc un suivi de corde de presque 4 pouces. Un prfil rectangulaire aurait été plus adapté sur ce bois.
  3. voici les documents reçus PROGRAMME CONCOURS 2020.docx INSCRIPTION Mas d'Azil 2020.docx Protocole sanitaire de la manche du Mas d'Azil 7, 8 et 9 août 2020.docx
  4. leur adresse mail est propulseurazilien@gmail.com (si tu m'envoie ton adresse mail par MP, je te retransmettrai leur invitation)
  5. il y a déjà des inscrits. et pour motiver les troupes, ...
  6. une question, l'Osage est il meilleur avec des cernes épais? (comme à ma connaissance l'orme, le robinier, le frêne, ..) (et au contraire de l'If qui préfère des cernes étroits)?
  7. la billette d'Osage que tu m'avais donnée aurait elle eu un aubier trop régulier pour en tirer des généralités ?
  8. Orme, frêne, noisetier, érable, alisier, .. premier cerne sous l'écorce Robinier, oranger des Osage, (murier?), on enlève l'aubier If, cytise, éventuellement enlever un peu d'aubier s'il est trop épais, mais ça doit rester un "composite" "monobloc" (aubier/duramen)
  9. Salut patrice, d'habitude, le regroupement au Mas d'Azil se fait au camping le petit pyrénéen (et le vendredi soir, c'est dans une maison/gite communal qui est à 200 m du camping, je me demande si je ne bivouaquerai pas). pour Aurignac, on a reçu ceci (mais c'est la première fois que ça a lieu à Aurignac) fabrice.ramalingom@orange.fr Tel 0625995913 Camping les petites Pyrénées Route de Boussens, 31420 Aurignac
  10. moralité, ça pourrait valoir peut-être le coup sur une billette dont on ne tirera qu'un ou 2 arcs de couper perpendiculairement au(x) futurs(s) dos une éprouvette fine d'au moins 30 cm de long, d'amener l'aubier à l'épaisseur finale souhaitée et de la casser pour voir la flexion qu'elle est capable de prendre et le faciès de rupture. … j'ai justement une billette de 1.88 m juste écorcée sur l'étau , diamètre 65 mm en bas et 60 en haut. Quand j'aurai fini de mettre l'aubier au propre, je pourrais peut être en offrir un bout à la science (ça risque juste de durer un peu, j'ai aussi d'autres projets liquides plus conviviaux en vue…)
  11. à voir le profil de fracture, je commence à croire que certains aubiers sont moins résistant que d'autres, ou attaqués par une maladie/champignon/insecte. L'aubier de mon arc était clair, dur et homogène, mais j'ai eu d'autres billettes où l'aubier était plus terne et gris et paraissait plus "friable" (il fait "crunch quant on le travaille à la plane au lieu de faire de beaux copeaux régulier)
  12. non, non... Je tire toujours avec le mien depuis Août 2015, en préhisto et en entrainement 1 fois par semaine. Et il a même survécu à au moins 2 ruptures de corde (bon, la flèche était bien arrivé en cible, donc énergie réduite envoyée aux branche) Et je pense que Daim a toujours l'arc fabriqué par Brutus (le 4ème mousquetaire)
  13. je pense qu'entre 5° et 85° environ (par rapport à l'axe de l'arc), ça doit effectivement fonctionner. Un peu plus qu'horizontal et un peu moins que vertical pour éviter toute collision avec la poignée ou le repose flèche à la sortie. Le plus gros problème, c'est qu'on imagine pas comme il est difficile de trouver une flèche tordue (mais adaptée) quand on en cherche une … (alors qu'on ne voit que ça en cherchant des flèches droites)
  14. imagine que la partie qui dépasse soit en direction de l'intérieur de la poignée ou vers le bas.. je sais bien que des plumes naturelles ne gêneraient pas trop de l'autre côté, mais il faut orienter les parties qui dépassent vers le haut et l'extérieur de l'arc voici ce que ça donnerait avec ma flèche de droitier (ce n'est pas ma première…), elle frapperait le fondu du haut si utilisée par un gaucher.
  15. pour une flèche de ce genre, il faut savoir si le tireur est droitier ou gaucher… Les plumes ne permettent de tirer que d'un seul côté vu de profil pendant l'armement, ça fait toujours son petit effet Et ceux qui en ont déjà vu tirées peuvent témoigner que ça peut voler étonnamment droit (et on donne la preuve en direct qu'une flèche tourne pendant son vol…)
  16. et 15 minutes de plus pour toutes celles ci de haut en bas: cornouiller fusain viorne églantier et du châtaigner pour essayer… j'en ai eu fait aussi en canne de Provence (avec une pointe ou un avant fut en bois), bambou (pseudosassa japonica), Berberis pourpre (enlever les épines ), chèvrefeuille, noisetier bien sûr…, en bref, tout rejet à peu près droit et de diamètre et rigidité adaptés à la puissance de l'arc
  17. il m'a fallu moins de 10 minutes pour le premier passage sur les 2 flèches du haut de ce sujet
  18. le redressage se fait à chaud, un outil comme celui ci permet de forcer de façon localisée. j'utilise un réchaud à gaz, mais ça marche très bien aussi en chauffant un galet et en s'en servant pour chauffer le fut de façon localisée.
  19. Quand je pars en chasse de matière première, je préfère les couper et attacher les rejets par minimum 3, et mieux 7 en s'arrangeant pour que les courbures des unes et des autres les forcent à rester à peu près droit. Ensuite les faire sécher délicatement (1 à 2 semaines sur un radiateur en hiver, ça peut être ma définition de "délicatement", dans ce cas, laisser l'écorce pour limiter les fentes)
×
×
  • Create New...