Jump to content

chasseur fou 25

Membres
  • Posts

    2,276
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22

Everything posted by chasseur fou 25

  1. j'ai vu un tourneur sur bois utiliser une sorte de peigne pour faire des filetages décoratifs qui se sont avérés plutôt bien faits il présentait le peigne en bout de billette et le poussait latéralement; dès qu'un tour ou deux avaient été faits, les dents elles-même poussaient le peigne il devait faire plusieurs passages pour avoir la profondeur à cause de la faible vitesse, mais ça avait belle allure ; par contre, le début de filet sur la billette restait cra-cra et il le coupait ensuite j'avais demandé à un vigneron comment était fait l'énorme filet des pressoirs à raisin d'antan : par traçage sur la bille de bois pour l'écrou, il n'a pas su me dire
  2. à propos des filetages......... ayant eu moi-même à refabriquer un écrou carré à partir de tiges filetées aux filets particuliers, c'est assez facile un bout de tige filetée est usiné comme un taraud avec un carré dans un bout et les trois rainures, puis trempe et affutage par contre, créer une tige filetée à partir de rien, là, c'est une autre affaire il faut créer un outillage spécifique
  3. et si ......... c'était fait pour lancer autre chose que des carreaux , ce qui expliquerait leur absence sur le dernier modèle présenté, il n'y a rien pour guider un carreau en latéral sur l'arbrier hormis deux excroissances inutiles par ailleurs question : pour envoyer quoi d'autre alors ?
  4. il me semble normal qu'on n'ait pas trouvé de carreaux, ils sont toujours dans les cadavres .😁 sans rire, les arbalètes nous sont parvenues de par leur constitution métallique; les carreaux devaient être en bois donc putrescibles et/ou perdables
  5. je propose à notre collègue, au lieu d'utiliser du bois pour la bague, de tailler une rondelle dans un os (creux) ainsi le trou sera déjà fait et les parois seront minces sans gros travail particulier la position du but dans le rond (centré ou pas) permettra de jouer sur la distance et le latéral sans avoir recours à un 'pin'
  6. je me demande si ce genre d'engin n'était pas fait pour les passagers (fortunés) d'un fiacre, pour tirer par les fenêtres (sans vitres) la compacité pouvait permettre le maniement dans le carrosse et sur ce détail de la photo, c'est pas un axe au bout de la flêche ?
  7. lame repliable en effet, en appuyant sur le poussoir à droite de l'arbrier juste devant l'arc , il y doit y avoir un axe entre l'arc et le poussoir . superbes exemplaires pour des gens fortunés l'arbalète est vue de dessous pour montrer le détail de la lame, puisque la corde est dessous
  8. jusqu'à nouvel ordre, il n'est pas interdit de posséder un arc chez soi; tous les archers en ont souvent plusieurs. vivre dans un camping car n'est pas un souci, c'est ton "chez toi" précautions habituelles : débandé, sous housse méfie toi plus de "certaines personnes"
  9. si mes souvenirs sont bons, le sureau a une âme remplie d'une espèce de mousse sans intérêt , qui ressemble à du polyuréthane ; laisser cette mousse n'apporte rien et c'est plus joli sans
  10. en effet c'est du déterrage , mais pas inutile une question : pourquoi avoir choisi de percer la noix après les découpes ? une autre : les trous dans l'arc .......... ça affaiblit pas ?
  11. question : pour la poignée, tu laisses un bout de bois dedans ?
  12. bel objet si une vibration dure à la décoche, flêche trop légère peut-être et l'os ed'ssous, c'est quoi ? un bassin ? de ?
  13. ha pour ceux qui en sont équipés oui , mais c'est une option chère et souvent les gens la prennent pas .................
  14. toute l'affaire est là, affiner la prise de visée sur le plus petit possible si on "voit" la cible dans son entièreté, la flêche ira dans son entièreté aussi , mais n'importe où dedans alors que si le tireur "regarde" un petit détail dans la cible, le cerveau peut affiner la gestuelle je m'entraine sur une paillasse de presque 1m2, unie, avec une pastille jaune fluo de 3cm de diamètre que je déplace de temps à autre
  15. le tir instinctif à "longue" distance demande de la pratique, c'est incontournable si les premières flêches cassent du bois, les suivantes ont des chances d'arriver dedans c'est l'adaptation du cerveau à la gestuelle, ça se travaille
  16. fin possible pour une bête partie avec des blessures insuffisamment sévères pour mourir sur place mais assez pour finir après des km de course un collègue archer a flêché une grande antilope africaine qui a fait 1200m avec le coeur traversé de part en part , même la piste de sang n'allait pas jusqu'au bout il y a tellement de possibilités possibles
  17. ma, pourquoi pourrir et pas bouffer ?
  18. ça me parait une probabilité plus que probable 😎 pour les animaux retrouvés criblés de flêches, je pense à autre chose : il a bien fallu achever des bêtes prises au piège mais pas mortes moi j'irais pas taquiquiner un nounours avec juste un arc et une flêche (pas le temps d'en tirer deux), surtout avec le matériel de l'époque. par contre, l'option poison n'est pas à écarter d'emblée
  19. étant chasseur à l'arc, je ne compterais pas trop dessus pour bouffer par contre, une ligne de trappe, des pièges, là oui j'aurais des chances de ne pas mourir de faim dans ma vision des choses, l'arc des temps anciens était plus un engin de "conflit" puisque les humains sont difficilement piégeables
  20. si tu es dans le haut Doubs, (t'es pas loin de chez moi ) cherche plutôt un sorbier des oiseleurs https://fr.wikipedia.org/wiki/Sorbus_aucuparia c 'est un bois à fibres jaunes
  21. les grandes orties fournissent aussi de quoi faire des cordes quand on sait faire
  22. déjà, je voudrais bien voir, mais vous voyez bien qu'il n'y a rien dans le grand est. c'est à se demander si vous n'avez pas la trouille de nous, des fois
×
×
  • Create New...