Jump to content

aka_laJoie

Membres
  • Posts

    22
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

296 profile views

aka_laJoie's Achievements

Visiteur

Visiteur (1/11)

  1. Merci beaucoup pour ta réponse ! Quand j'ai coupé les tronçons, le bois avait une belle couleur, il est ferme et sent le bois (pas d'odeur de pourriture) donc je ne pense pas qu'il soit mort, un moyen d'en être sûr ?
  2. C'est encore moi (décidemment) En arpentant le forum j'ai été mordu par la fièvre de l'arc et je me suis dit que j'étais trop jeune et trop énergique pour ne pas me lancer dans la fabriquation d'arcs ! Je suis donc aller dans la forêt pour chercher du frêne que voici Le plus épais fait ~6.7cm ø et le plus fin fait ~4.7cm ø Ils n'étaient plus raciné et déjà sec (en partie du moins) J'ai eu à cœur de les prendres le plus droit possible et avec un minimum de nœuds. J'ai donc des questions : sont ils assez épais ? quelle est la puissance optimale pour commencer ? Si je les prépare grossièrement, ils sécheront plus vite ? Trop vite ? Le frêne résiste jusqu'à quel poids de tirage ? (Pour mon avenir de facteur amateur) Je peux faire un longbow à section en D ou ce bois s'y prête mal ? Merci de votre attention et de vos différents partages d'expériences
  3. Voici une petite photo prise cette après-midi ! Ma session de tir a été écourtée par un orage soudain... Je suis fier du résultat final 😁
  4. La quintaine est posée là pour la photo, je tire dans une clairière en réalité. (Ça n'a pas empêché de la tester devant le mur avec qqu flèches industrielles tirées à 25lbs, on a commencés à 9, il en restait 4 à la fin 😆)
  5. Voici mes dernières pointes prêtes à être montées sur les futs : un bodkin aiguille (perce-maille) de section carrée, une pointe type 9 et sa grande sœur le bodkin de guerre lourd (heavy war bodkin pour les puristes) toutes deux de sections diamantées !
  6. J'y compte bien, j'ai même fabriqué une quintaine, c'est dire 😆 (un beau bébé de plusieurs kg de paille bien tassée) J'ai certaines flèches un poil trop légère (au début j'avais compté entre 8 et 10 grains par lbs au moins, donc ma limite basse était de 35g mais si c'est trop léger j'ai suffisemment de flèches à 40+ grammes)
  7. Étonnement mes pointes prennent la trempe (je contrôle suivant le son fait après coup), mes fers à béton doivent être assez carboné... J'ai acheté mon lin chez Decocuir au cas où 😁
  8. On la voit mieux là Je fais déjà différents types de bodkins (aiguilles, carrés...) je vais tenter les type 9 la prochaine fois J'ai enroulé la douille, fait un plat au bout, plié une tige carrée d'acier tendre et je l'ai coincée dessus et j'ai chauffé, le tout sans borax ! Je suis dubitatif quant à l'idée de séparer les ardillons au burin vu la quantité de métal que cela représente cependant... En soit rien de bien dur, juste fixer la tige sur la douille avant la soudure qui peut être un peut tricky si on a pas la bonne technique.
  9. Merci ! L'enclume dans le rail est une idée qui me semblait évidente, mais j'ai plutôt basé la mienne sur celle d'un youtubeur
  10. Oyoy ! J'ai monté une petite forge dans mon jardin, j'ai fabriqué une enclume avec un vieu rail et j'ai rénové un vieil étau de forgeron que mon beau-père n'avait pas le cœur de jeter. J'ai donc commencé à forger des pointes de flèche et je commence à prendre le coup de main. j'ai réussi, ce matin, à faire ma première soudure à la forge et donc; ma première pointe type 16 ! J'ai aussi monté mes flèches avec des empennages triangulaires de 6" ligaturés au lin sur un enduit de graisse de porc, de cire d'abeille et d'acétate de cuivre (vert de gris) selon les flèches du Mary Rose, entre autres ! J'espère avoir vos retours 😄 Quelques photos :
  11. Alors étonnement vu le type de pointe utilisée majoritairement à cette époque pour la guerre (des pointes bodkin qui font des plaies profonde mais droites et nettes), ça m’étonnerais pas vraiment que des gens puissent tenir avec une ou deux flèches dans des parties non létale comme on voit, d'autant qu'avec l'adrénaline on peut même envisager que la douleur soit pas mal atténuée (après tout des soldats de notre temps arrivent encore à se battre avec une ou plusieurs balles dans le corps). Après dans sa vidéo il soutient pas particulièrement Lars Andersen, il met en avant que sa fameuse technique "impossible" il l'a pliée en moins de 2 😆
  12. Cette vidéo explique le fonctionnement de la prise ! On pourrait douter de la présence de cette technique si les représentations étaient complètement discordante entre elles, là on a un schéma qui se répète et qui tend à faire penser que c'est de cette manière que les flèches étaient armées. Pour les proportions dans l'art médiéval on a, en effet, une forte propension aux déformations et au manque de perspective (qui disparaît gentiment au moyen-âge tardif) car les artistes cherchaient à mettre quelque chose en valeur et, pour ce faire, ils représentaient ce qui doit être pris pour le sujet principal de manière à ce qu'il prenne une place prédominante. Mais pour le coup ces images montrent bien que la prise semble être une pratique courante.
  13. Alors, si je dis pas de bêtises, c'était une façon de faciliter l'encoche, vu que les flèches étaient posées au sol ou plantées juste devant l'archer, généralement, et d'augmenter ainsi la cadence de tir. J'ai fait un rapide tour sur quelques images, une de la bataille de Crécy ou l'on voit distinctement les archers tenir leurs flèches de la main de corde avec les flèches au sol, et une de la bataille de Grandson ou on voit également les archers faire la même chose mais cette fois si avec un carquois à la ceinture. (même sur les représentations du moyen âge plus antérieures la façon de faire est la même) On voit aussi que le carquois est du côté de la main de corde et je me dit que ça doit donc avoir un rapport. Mais du coup cette façon de faire a dû disparaître avec l'abandon de l'arc comme arme de guerre au profit de la façon moderne car armer l'arc avec la flèche qui repose sur le pouce demande une technique qui n'est pas requise en croisant la flèche comme maintenant et que la cadence de tir n'est plus forcément un but en soit. Mais il me semble que certaines pratiques traditionnelles de tir comme le tir à l'arc Mongole utilisent encore cette façon de faire. A prendre avec des pincettes car je suis plus sûr de toutes les infos et il y a de la déduction 🤣
  14. D'accord, y a une différence de longévité de l'arc entre un monoxyle ou un composite ? Et imaginons que je finisse avec un arc de 60lbs, je devrais viser quel diamètre de fûts pour les flèches ?
×
×
  • Create New...