Jump to content

Fabien

Membres
  • Content Count

    141
  • Joined

  • Last visited

About Fabien

  • Rank
    Membre actif
  • Birthday 03/03/1982

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    77
  • ville:
    Lagny sur Marne
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    poulie, recurve chasse monobloc, selfbows
  1. Un qui tient (qui souffle) et un frappeur avec une masse... très instructif. Un essai précurseur pour pour forger les grosses sections sans marteau pillon.
  2. Bonsoir Elister, regardes les pointes historiques chinoises de Gallus, on dirait une douille (même réalisation que les douilles de pointe médiévale) dont l'ouverture serait dirigée vers la cible, et refermée à chaud, par pliure, en 4 pans. déjà fait une, ça fonctionne. le problème reste de forger assez fin pour que ce ne soit pas trop lourd...
  3. Je n’aurai fait que le tir à l’arc, mais rentré très satisfait. C’était un superbe parcours, un enchainement sur des reliefs, quelques petites grottes, et quelques cibles sur des contrebas assez prononcés. La neige et l’air vivifiant ont ajouté une dimension toute particulière à cette journée. Dans le peloton, moult jeux de mots ont été inventés, et Olivier « Le Gaulois » s’est imposé en champion de la discipline. La dernière manche de l’année et qui valait vraiment le coup. Merci aux organisateurs. Fabien
  4. Bon je me lance sur une hypothèse un peu farfelue, teintée d'intentionalité : la couche de bronze sur la pointe aurait pu servir de lubrifiant pour augmenter la pénétration lors de l'impact dans une armure. Un peu dans l'idée des balles de fusil recouvertes de téflon... En effet, le bronze est un métal autolubrifiant, il est d'ailleurs toujours utilisé comme matériaux de frottement entre des axes en acier. Une question : est-on sûr qu'il s'agisse de bronze ou d'un alliage cuivreux, et pas de cuivre tout simplement ? Le dépot de bronze par immersion dans du bronze fondu me semble assez fastidie
  5. j'ai essayé en forant un trou conique dans l'os, le rendu est très joli mais ça tiens moins bien : collé avec la même araldite, ligature tendon, avec le trou conique ça fini par lacher alors que les entures en V ne bougent pas.
  6. Merci pour les photos. la noix de la première serait elle en acier ???
  7. Jean-Michel, 75 cm de long et 4 cm de largeur, si je me souviens bien, tu vas avoir les mêmes dimensions, hormis l'épaisseur, que l'arc de ton arbalette de 300 livres. La puissance augmente au cube de l'épaisseur, si tu gardes 24 mm au milieu, en théorie l'arc fera ... 5 700 livres à 15 cm d'allonge. ça me parait beaucoup... Connait-on l'épaisseur des arcs monstrueux qu'on voit dans les musées ?
  8. Super week-end, super organisation, super site ! les cibles en dévers étaient très intéressantes... et nous ont donné du fil à retordre. Le coin pourrait se préter à un parcours de tir médiéval, non ? d'ailleur l'Elu qui a ouvert la remise des résultats nous a tendu la perche PS : Le carreau a été retrouvé grâce à Jérôme (Redbow) qui a méthodiquement sondé le sable avec une griffe. Merci Jérôme !
  9. Super, merci Fabrice Celle de la première photo a l'air efficace pour pas abimer la corde. D'accord avec Jmc, il faut faire attention pour la trempe en une fois pour l'arc et le revenu : jusqu'au bleu sinon risque de casse. en plus ma forge à gaz est trop petite pour y faire tenir l'arc en entier.
  10. Magnifique ! On voit qu'il y a beaucoup de soin à la fabrication. Pour les assoiffés de dimensions, quelle est la longueur de l'arc et la "course" du carreau (allonge - band) ? Encore bravo ! :24:
  11. http://www.youtube.com/watch?v=8W3S08YZaOc Courte la sagie, s'il dévie il se retrouve avec un beau piercing à l'oreille, :107: ou un trou dans la tête...
  12. Fabien

    COUTEAU

    Très élegant ! La dernière photo m'intrigue : Comment as-tu fait pour la mitre ? on a l'impression que la lame et la mitre sont d'une seule pièce...
  13. Fabien

    enclume

    pour tes outils, tu peux enlever la rouille en brossant avec une brosse métallique (brosse sur la perceuse c'est très efficace). ou même poncer un peu les manches des pinces de forges. vu la résitance mécanique de la rouille c'est pas la peine de la garder.
  14. On dirait bien une plume de paon, de celles qui sont derrière les grandes plumes de la queue portant des ocelles. j'en ai déjà utilisé sur une sagaie, mais c'est assez souple non ? par contre les rémiges vont très bien pour les flèches, aussi bien que de la dinde.
×
×
  • Create New...