Jump to content

ZOL

Les modérateurs
  • Content Count

    1,954
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

2 Followers

About ZOL

  • Rank
    Archer sans cible

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    94
  • ville:
    fresnes
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    arcs composites et amérindiens et tout ce qui s'y rapporte.

Recent Profile Visitors

4,879 profile views

Single Status Update

See all updates by ZOL

  1. Felix

    Salut Olivier,

    je me lance dans la fabrication d'un composite, mais j'hésite pour le collage.

    je dispose de 150 g de granulés de colle de vessie d'esturgeon (origine Denis), de granulés de colle de peau de lapin, ...et d'Araldite bleue

    avec quoi coller la corne (Araldite, ou colle d'esturgeon, ou mélange esturgeon lapin et dans quelle proportion)?

    et pour le tendon, colle d'esturgeon seule ou mélange?

    amicalement

    Eric

    1. ZOL

      ZOL

      Salut,

      Tu peux utiliser l'araldite bleue pour coller la corne. La vessie natatoire pure est encore plus résistante avec l'inconvénient de sa mise en oeuvre , il faut l'utiliser dans une salle bien chaude et faire attention qu'elle ne soit pas trop liquide ni trop épaisse. Disons que l'araldite est plus facile à employer encore que l'idéal est de la faire chauffer un peu pour la liquéfier et la rendre non réversible à la chaleur.

      La peau de lapin en perle est moins bien qu'en plaque (mais en plaque cela devient introuvable). Elle convient très bien pour le tendon en lui ajoutant un peu de colle d'esturgeon : disons deux tiers lapin un tiers esturgeon.

      Si tu as des collages bois/bois, l'araldite ou la vessie . Au choix.

    2. Felix

      Felix

      une question subsidiaire: avec une lame de 90 cm en hickory, épaisseur 3.3 mm, largeur 31 mm, et 4 mm de corne, ça me parait déjà rigide à 10 cm de flexion. (siyahs 16 cm)

      faudrait il réduire la corne pour ne pas dépasser 40/42 livres à la fin?

      et j'ai bien noté de casser l'angle des lames de bois avant de poser le tendon, mais faut-il aussi casser l'angle de la corne (ou l'arrondir) et poser du tendon aussi en revenant sus la corne?

       

    3. ZOL

      ZOL

      Oh la la : beaucoup d'interrogations...

      Je vais essayer d'être court.

      Avec une lame de 90, des siyahs de 16 et une épaisseur totale de 7,3 sans le tendon, tu vas vers plus de quarante livres mais avec un composite ce peut être viable. 

      Ne cherche pas à éprouver la résistance à la flexion, à aucun moment et surtout pas avant un an car tes impressions seraient fausses et tu risquerais d'abîmer l'arc pour rien.

      Tu as bien noté l'arrondis du bois (tu peux le rainurer et évidemment l'encoller généreusement avant de commencer à coller le tendon). Tu dois arrondir également la corne et lui donner sa forme presque définitive et tu peux en effet recouvrir le collage bois/corne avec du tendon dont l'excès sera poncé lors de la finalisation de l'arc (après au moins un an).

      En réalité la partie efficace de la corne (et du tendon) se trouve dans le centre longitudinal de l'arc. Aucun arc composite de présente de corne plate : toujours arrondie car ce qui est enlevé n'apporte que du poids nuisible sans apporter aucune puissance supplémentaire.

      Il en va de même pour le tendon : tu recouvres l'ensemble de la lame de bois de façon uniforme mais à l'équilibrage, tu racleras aussi bien la corne que (préférentiellement ) le tendon. Et si une lame est plus faible que l'autre tu peux très bien racler le tendon de la lame plus raide ou recoller davantage de tendon, et plutôt au centre de la lame la plus faible. L'attente est alors moins longue car c'est assez sec au bout d'un ou deux mois .

      J'avais dit que je serais court.

      Bonne année !

×
×
  • Create New...