Jump to content

Phiphi 07

Membres
  • Posts

    56
  • Joined

  • Last visited

About Phiphi 07

  • Birthday 03/12/1947

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    43
  • ville:
    Le Chambon sur Lignon (43400)
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    armes à feu diverses de chasse ; ma première arbalète en cours de construction

Recent Profile Visitors

947 profile views

Phiphi 07's Achievements

Membre du forum

Membre du forum (3/11)

  1. Pas de réactions? Tant pis je continue ma description. J'ai bricolé une hausse munie d'un dioptre maison réglable en hauteur au moyen d'un bouton molleté. Ce dioptre coulisse ds une ouverture verticale pratiquée ds le corps de la hausse. Celle-ci peut pivoter autour de son axe placé à l"avant du bloc du viseur et est liée à un écrou pouvant se déplacer latéralement sur un axe fileté transversal actionné par une molette située sur le côté du bloc, ce qui donne le réglage en dérive. Le tout sans jeu pour une bonne précision. Depuis les photos la molette latérale a été améliorée. La précision étant assurée, restait à régler le problème de l'encombrement. La crosse télescopique et l'étrier repliable étaient déjà une bonne avancée mais l'ensemble arbrier/arc monté restait encore trop volumineux. Je tenais absolument que l'opération de montage/démontage soit simple et rapide et sans le secours d'aucun outil. Maintenant tout le bloc: arc, étrier repliable, maintient du carreau et guidon de visée peut se déssolidariser de l'arbrier en quelques instants. Les 2 boulons de maintient ont étés remplacés par une goupille et une vis à serrage rapide qui verrouille aussi cette goupille, photos du résultat; l'ensemble arbalète démontée et une provision de carreaux peut se ranger très facilement ds une pochette. La remise en oeuvre ne demande que 30 secondes au plus!
  2. Bonjour à tous! Histoire de réveiller un peu le forum je déterre ce sujet ancien. L'arbalète en question sort de temps en temps pour quelques séances de tir récréatif entre amis; a force de pratique j'ai sélectionné un type de carreau du commerce qui donne les meilleurs résultats en terme de vitesse et de trajectoire tendue: fût carbone diamètre 9mm recoupé à 37,5cm de longueur et empennages plastique avec pointes vissées. Ce moi-ci ai enfin décidé de finaliser complètement l'engin: d'abord en améliorant énormément le maintien et le guidage du carreau: côté pointe en adaptant un repose-flèche qui va bien à base d'un système de 3 brosses à 120° et côté noix en éliminant son jeu latéral et en réduisant la largeur de sa partie guide qui était prévue au départ pour des fûts de 10mm de diamètre, opération rendue possible car la noix est composée de 3 parties empilées mais qui a nécessité la retouche du bec de la gâchette qui s'est trouvé trop large. Tant que la bête était en pièces détachées j'en ai profité pour retailler et alléger les deux platines latérales ce qui améliore beaucoup l'esthétique générale. Restaient encore 2 points à revoir: le système de visée maintenant que les carreaux sont parfaitement guidés et tous identiques et la démontabilité sans outils car une arbalète en croix, même avec une crosse télescopique genre Mat 49, çà reste très encombrant et on ne sait jamais où la ranger. Je vous décrirai le résultat de ces deux points ds un message ultérieur si le sujet vous intéresse toujours.
  3. Détail du mécanisme de déclenchement dans les 3 positions de la détente: à noter la course de garde entre le premier et le deuxième coup.
  4. Bon , pas facile d'arriver jusqu'au dessin , donc je fais une photo d'écran pour ceux qui n'ont pas chargé sketchup car je n'ai pas encore réussi à exporter le fichier ds un autre format.
  5. Bonsoir à tous Pas intervenu sur ce forum depuis un bout de temps bien que j'y vienne assez souvent; fort de ma précédente expérience réussie: revoir mon sujet : un constructeur de plus parmis vous : page 11 du 18 fevrier 2013 , et piqué au vif par la dernière aventure d'owl , j'ai décidé de me remettre à l'ouvrage et d'essayer de pondre quelque chose de plus abouti. Je passe d'abord par la case "bureau d'études" pour mûrir tranquillement ce nouveau projet avant de faire des copeaux à l'atelier. Nouveau cahier des charges : - rendement amélioré: pas de contact de la corde ni du carreau sur l'arbrier, -poids diminué : + d'alu, - d'acier, - ultra compacte: je reprend le principe de ma "mat 49": etrier repliable formant poignée, crosse télescopique, -"puissance de feu" améliorée : 2x 175lbs au lieu de 1x150lbs, -vitesse de tir: mono détente pour pouvoir lâcher les deux missiles quasi simultanément. -démontable instantanément sans outils en deux parties pour le transport: crosse , mécanisme , arbrier d'une part et système d'arcs complet d'autre part. J'ai dessiné le bazar sur Sketchup : logiciel de dessin gratuit que l'on peut télécharger sur google.Quelques erreurs de dessin , notament ds la représentation des arcs , mais ce dessin est parfaitement à l'echelle et vous pouvez relever les côtes à l'aide de l'outil mètre. Ce n'est qu'un dessin de principe encore incomplet: les formes des poignées en bois seront affinées pour le look; certains éléments ne sont pas représentés mais déjà parfaitement définis : système de maintient des arcs et montage/démontage rapides , ressorts de rappel du mécanisme et de la détente , supports des carreaux , sûreté, verrouillages de la crosse (voir mon premier modèle), visée et quelques autre détails. Je me suis attaché à réduire au max l'écart entre les deux carreaux et la convergence sera facilement réglable avec le système de guidage retenu. Pour voir le dessin , recopier l'adresse du lien ds la barre de navigation : il faut avoir téléchargé Sketchup( a trouver ds les applications de google) pour ouvrir le fichier. Bonne lecture et j'attends vos commentaires. https://mail.google.com/mail/ca/u/0/?ui=2&ik=48fb507c5a&view=att&th=1533e46d8d6d8385&attid=0.1&disp=safe&realattid=f_ilcr7w590&zw
  6. P.S: Pour voir les photos en grand , cliquer sur chacune des vignettes.
  7. Bonsoir, L'intérêt d'avoir la noix en arrière de la détente est de faire un engin compact : ici ma dernière réalisation fait 400mm hors tout , étrier et crosse repliés. Mon système de sécurité reprend le principe du tien , mais le bouton de manoeuvre est situé en arrière de la poignée: c'est possible avec ce type de crosse téléscopique , moins jouable avec une crosse traditionelle.Ds mon cas il tombe naturellement sous le pouce et peut-être facilement activé et désactivé à 'importe quel moment. Pour armer je déplie l'etrier qui sert de repose main en position escamoté , je tends la corde (150lbs quand même) et met aussitôt la sécurité : ensuite je place le carreau , épaule la bête et actionne la sécurité avec le pouce juste avant le tir et en direction de la cible.
  8. Ce système semble bien conçu ds son principe et devrait fonctionner sans trop d'effort sur la queue de détente pour peu que le bras de levier (longueur de la gâchette) en arrière de son point d'articulation soit suffisamment grande. 2 remarques : la disposition de ce mécanisme : -noix loin devant la détente nécessitera de construire une arbalète plus longue et plus encombrante. Perso je préfère positionner la noix en arrière de la détente , ce qui permet de faire des engins beaucoup plus compacts. -ergonomie douteuse de la commande de la sûreté , pas facile à intégrer ds le design de l'ensemble : un bouton latéral greffé sur la pièce et sortant sur le côté de la poignée serait plus facile d'accès au pouce et d'un maniement plus naturel.
  9. Salut , ta tige de 10 en acier chewing-gum a tout de même une limite de résistance à la traction de l'ordre de 40DaN/mm2 ; même si on ne prend en compte que la moitié de cette valeur (pas de traçabilité sur la qualité ni la nuance exacte de l'acier) on est très très loin de celles engendrées par la tension de tes branches. 100 lbs (un peu moins de 50 kg) X3 (bras de leviers) contre 1134 DaN (environ 1100 kg sans tenir compte des contraintes de torsion ou flexion)! Une remarque : cela me semblerais beaucoup plus simple d'articuler tes branches par leur talon et de régler l'écartement par le coulissement de la traverse selon le principe du cric à parallélogramme déformable : ta tige serait ds le sens longitudinal et l'ensemble plus compact et esthétique.
  10. Normal! un fer plat de chez brico n'a que peu de résistance ds ce sens:il convient d'augmenter l'inertie de tes supports en les faisant à base de tube carré par exemple ; je vois un autre soucis ds ta conception : tes branches articulées décrivent un rayon autour de leur pivot et engendrent une composante d'effort en flexion sur ta tige de 10 qui va donc travailler en fatigue et risque de la fragiliser à la longue : pour éliminer ce phénomène il faudrait que tes cylindres puissent glisser ds leur encoche ou trouver un système articulé à cet endroit ou bien que la tige de 10 puisse avancer ou reculer ds son logement...
  11. Vivement intéressé par ta nouvelle expérience et suis avidement les progrès de ta réalisation : ai déjà en tête quelques idées pour la conception de ma n°2 :arbalète à poulies grande allonge + grande puissance : je trouve tes idées très pertinentes et il me tarde de voir le résultat!
  12. Sur une arbalète bien conçue la corde est en appui au centre du talon du carreau et il n'y a aucun risque de retour en arrière; ds le cas de mon autoconstruction (il s'agit d'une "moderne") j'ai d'abord expérimenté une sûreté automatique: la noix se verrouille automatiquement à l'armement , système abandonné à cause du manque de précision ds la réalisation ( difficile de synchroniser parfaitement le cran de la sécurité avec celui de la gachette sans moyen d'usinage précis. J'ai donc réalisé un cran de sûreté manuel qui bloque la gâchette quand il est activé même si on presse la détente : cette sûreté s'actionne facilement avec le pouce de la main qui serre la poignée: La procédure : déployer l'étrier , mettre les pieds dessus , armer la corde , mettre aussitôt la sûreté , mettre le carreau en place en maintenant l'arme ds une direction sans risque en vérifiant bien que son talon soit en appui contre la corde , replier l'étrier ; la sûreté n'est désactivée qu'au moment du tir quand l'arbalète est épaulée et en direction de la cible , que la 2ieme main est bien positionnée sur le fût (lun doigt ds la trajectoire de la corde cela peut faire très mal!) : le tir doit être fichant(talus ou grand panneau) : et les spectateurs éventuels derrière la ligne de tir :attention aux ricochets qui engendrent des trajectoires inattendues...surtout avec un engin de 150lbs qui porte a plus de 100m!
  13. Bonsoir, pour ma part j'ai commandé en ligne un arc de 150 lbs , sa corde adaptée et un carreau au mois de décembre dernier chez Hyperprotec: commande traitée immédiatement , une secrétaire m'a même appelé ds l'heure pour me prévenir qu'ils étaient en rupture de stock sur la couleur noire de l'arc et m'a proposé une couleur camo , que j'ai accepté : commande reçue conforme et bien emballée en 48h par colissimo suivi.....Très satisfait de la prestation....Voir mon sujet : "un constructeur de plus parmi vous" : arbalète pliable moderne en acier et alu.
  14. Merci Robin , j'ai relu avec avidité....Même démarche , mais fabrication plus tard car accaparé pour quelques temps par mes autres projets. Vendredi séance de tir avec l'arbalète actuelle ds une plaine déserte : un tir quasiment à la verticale avec carreau maison : cela va trop vite pour suivre le trait des yeux /retrouvé ds le champ 120m plus loin , planté persque droit. Un autre tir à environ 30° avec un carreau de 16" du commerce....Malgré un ratissage en règle à 3 sur une distance de 300m , pas retrouvé le trait!! 150lbs avec 25,5 cm d'allonge ,çà dépote déjà sérieusement.....( la flèche ne touche pas l'arbrier : elle repose sur un guide minuscule en bout et sur la noix...la corde ne frotte pas non plus sur l'arbrier gràce à la forme assymétrique de l'arc).
  15. Pour moi , l'aboutissement final actuel en matière de technique arbalétrière est sans doute la PSE tac 15; sur le site du fabricant , l' "execution" du malheureux ours en est la meilleure preuve, percé de part en part à une distance de l'ordre de 40m et le carreau fiché profondément ds la terre quelques mètres plus loin !!! La ou les recettes :arc à poulies au profil optimisé , très grande allonge et système de détente sensible et précis +frottements de corde et de carreau réduits au max ; le rendement doit être optimum , en plus je lui trouve un look d'enfer! Une vraie bête de guerre! J'aimerai tendre vers un résultat similaire avec mon futur projet! La réalisation de Jicef est une bonne approche , malheureusement je n'arrive pas à retrouver son sujet , si quelqu'un ds la salle connaît le lien , ce serait sympa de me le communiquer....
×
×
  • Create New...