Jump to content

chasseur fou 25

Membres
  • Posts

    2,478
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    24

Posts posted by chasseur fou 25

  1. C'est juste phil, le terrain conditionne les appuis donc la stabilité du corps et sa capacité à gérer une gestuelle ,déjà assez complexe comme ça.Quand je le peux, j'enseigne que chacun doit trouver sa propre position de tir en fonction de sa morphologie , ce qui n'est pas simple; alors si en plus le terrain s'y met..... :107:

  2. hello chewbee . quand tu auras 5 minutes, fais cet essai que les tireurs à l'arme de poing pratiquent : mets-toi grosso modo en face de ta paillasse avec une flèche encochée (s'en fout la distance). Ferme les yeux et garde les fermés, puis prends une position de tir naturelle et arme "comme ça vient" , à l'aise, laisse ton corps se placer comme il veut sans le contraindre, aussi bien des jambes que des bras. Arrivé à pleine allonge dans une posture confortable, ouvre les yeux : c'est sur t'es pas en face, mais pivote sur ton talon avant (comme un compas) pour que tu sois dans l'axe de tir, relâche doucement et marque la position de tes pieds au sol, ce sera TA position de tir même si elle n'est pas conforme aux bouquins, car c'est celle que ton corps à choisi. bonnes flèches l'ami ;)

  3. salut du Doubs. Chez les archers chasseurs (au tradi) la prise cigarette est la plus courante et probablement la plus efficace, bien que certains mettent 3 doigts dessous. Maintenant comment réagit l'arc à ces différentes prises ? Sur mon LB, j'ai besoin de l'appui de paume (90# !) et il accepte 3 doigts dessous. Mon semi recurve (70#): réagit différement : si je prends un appui entre pouce et index, il n'accepte que la prise cigarette; si je prends un appui paume(main complète) ,il accepte 3 doigts dessous, mais ça modifie un poil les trajectoires. Retour à la case départ : comment est conçu votre arc et comment le tenez-vous ? :bhaoui..:

  4. il semble clair que le rouleau du dessus étant lisse ne sert qu'à maintenir "la matière" contre la molette . Ladite molette me parait bien agressive pour du cuir. Fais voir des essais avec différentes matières, carton, caoutchouc, plastiques,bois (!). Ce qui me chagrine, c'est que la molette du dessous travaille "en aveugle"; ne sert-elle qu'à faire avancer "la matière" ? La molette laisse-t-elle une empreinte (motif) particulière ? Est-il concevable que la molette laisse une sorte de pointillé de prédécoupage, un peu comme les trous du PQ ? :28:

  5. voilà une forme particulière ;on aime ou on n'aime pas mais çà prouve au moins qu'il y en a qui cherchent et qu'il y a encore à inventer. Continue et : "the force be with you"!

  6. j'ai un p'tite idée à vous proposer les enfants, au lieu de mettre un tube en plastique (en plastique :107: ) faites en un en bois ! J'ai essayé avec du bambou mais c'est trop épais et lourd. Un pote ébéniste m'a montré des feuilles de plaquage bois en lames fines qu'on peut rouler à volonté : droit, conique, un ou plusieurs tours ; à humidifier avant de rouler , laisser sècher et coller. Puis épisode cuir.

  7. hello STINE. Au fil des réponses, il devient évident qu tu va devoir bricoler un peu.Je te propose d'aller voir un vannier et de lui faire faire un carquois en osier (protection) avec trois passages de sangles(haut milieu et bas) pour pouvoir adapter le port: haut et bas pour un port en dorsal où sous le sac à dos en travers; haut et milieu pour un port en ceinture. Maintenant pour l'encombrement, tu peux fixer un carquois contre le sac à dos à droite à la place du piolet; bien des sacs ont des sangles ou un laçage à cet endroit. Salut du Doubs : meuuuuuuuuuuuh !

  8. y a p'têtre encore une hypothèse tout aussi plausible ....... tout au long de l'histoire des querres ,des gens ont été enrôlés comme soldats au gré des besoins sur place; ces gens venaient des villes et........ des champs . Leur armement n'était pas uniforme comme aujourd'hui, mais souvent fait ou refait à partir d'outils d'artisants ou de paysans, outils qui reprenaient leurs formes originales sous le marteau du forgeron une fois le confli terminé.C'est ainsi qu'on peut trouver toute une gamme d'armes d'ast ayant des formes les plus diverses parce que provenant d'outils d'origines diverses, apportés avec les ouvriers enrôlés (l'acier était quand même rare).Ainsi l'objet trouvé a peut être eu plusieurs fonctions selon que l'utilisateur était au boulot ou au combat : un harpon avec un ardillon reste dans un corps, tandis que sans il peut encore resservir.

  9. une tondeuse sans les roues s'appelle : un motoculteur ! Bon sans déc', t'as un détecteur de métaux ? juste pour rire. Parce que la pointe n'est pas ronde régulière si j'ai bien compris, il se pourait qu'il manque un bout..... et d'autres choses avec

  10. hello du Doubs. Y a-t-il une trace quelconque d'ardillon sur la pointe ? Un outil semblable ,avec ardillon, était encore utilisé il y a moins d'un demi siècle au bout d'un manche bien sur, pour harponner les bottes de foin et les tirer à bas d'une cariole ou d'un grenier.On en trouve en brocante.

×
×
  • Create New...